"Choquez-nous !" : connaissez-vous les gestes qui sauvent ?

Des étudiants en médecine de l'université de Bordeaux organisaient une vaste opération de sensibilisation place Pey Berland. Ils estiment que les français ne connaissent pas assez bien les gestes de premiers secours. Alors que de nombreuses vies pourraient être sauvées.

"Choquez-nous" c'est le nom de cette opération. Ces apprentis-médecins sont souvent aux premières loges pour constater que certains blessés du quotidien auraient pu recevoir les premiers secours par un de leurs proches.
C'est pourquoi ils veulent former le grand public au massage cardiaque.

Ce samedi place Pey Berland, ils étaient 120 à inciter les Bordelais à s'initier au "choquez-nous" sur les kits prévus à cet effet.

50 000 arrêts cardiaques chaque année

Le chiffre est énorme mais celui qui doit changer c'est celui de 5%, la proportion des victimes qui survivent à ces arrêts.
Margaux Kujawski-Lafourcade, étudiante en 2e année de médecine, est à l'origine de ce projet « Choquez-nous ! ». avec Judith Lahaye, interne en médecine générale et en partenariat avec l’étude sur la santé étudiante i-Share.  
Ecoutez Margaux Lafourcade, étudiante en 2e année de médecine.



Grace à une rencontre avec Christophe Tzourio, neurologue et épidémiologiste, à qui elle explique son projet, ils décide d'utiliser un « kit de réanimation » ramené justement d’un séjour à l’université de Kyoto, partenaire de l’université de Bordeaux.

Car ce kit permet pas à pas de détailler les étapes à suivre pour réanimer une personne en arrêt cardiaque :
  • appeler les secours
  • effectuer un massage cardiaque (sur le kit un coeur en mousse) qui siffle quand le mouvement est bon)
  • suivre le rythme, et oui c'est vrai, de Stayin’ Alive des Bee Gees...
  • enfin, placer deux plaquettes en carton où positionner les électrodes du défibrillateur automatisé externe (DAE).

 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité