Dans la caravane du Tour de France 2023. "J'ai un porte-clé, un gobelet, un crayon, une casquette, de la lessive..."

durée de la vidéo : 00h02mn19s
Chaque année, la caravane publicitaire du Tour de France séduit les spectateurs. Immersion dans les coulisses de l'autre star de la grande boucle. Reportage de Vivien Roussel et Vincent Piffeteau. ©France 3 Aquitaine

La caravane publicitaire du Tour de France, attire les foules, presque autant que les meilleurs cyclistes du monde qui effectuent le même parcours. Un événement qui ravit les spectateurs et une publicité grandeur nature dont les marques n'hésitent pas à profiter.

Tous les matins, pendant les trois semaines de Tour de France, c'est le même rituel. "Nous avons une heure de parking technique. On y fait le montage de tous les dispositifs qui peuvent exister sur les chars et après, on passe au nettoyage. Ensuite, on fait une grande révision avant le départ. Sinon, on va boire le café et on va faire la chorée de la caravane", sourit Samy Dahmouni, qui conduit un char sur la caravane du Tour de France.

Chaque année, la caravane est, si ce n'est plus, au moins autant attendu que les coureurs par les spectateurs. De la joie et de la bonne humeur pour les participants ainsi que pour ceux venus chercher les fameux goodies mais aussi une vitrine de premier plan pour les marques, qui n'hésitent pas à mettre les moyens. 

"On est tous très enthousiastes de faire cette caravane"

Depuis 5 ans, Samy Dahmouni sillonne les routes de France au volant de son char. "La magie du Tour, c'est de voir ce que la caravane publicitaire apporte aux spectateurs. Surtout dans ces moments relativement difficiles pour tous, ça donne une évasion pour chacun, c'est vraiment le top du top", s'enthousiasme-t-il. Passionné, cet ambulancier à Bordeaux pose chaque année ses vacances pour vivre la grande boucle de l'intérieur.

Au sein de la caravane, tous ont "la banane", un élément indispensable. Et cela se vérifie chaque matin quand avant le départ, ils dansent tous ensemble, tous participants confondus. "Aussi bien pour la cohésion de la team que pour la cohésion de toutes les autres team, c'est extraordinaire, s'exclame Samy Dahmouni, après ses pas de danse matinaux. C'est pour ça qu'on fait le tour !"

Pourtant, faire la caravane du Tour de France est éprouvant. "C'est assez physique, témoigne Thomas Macé qui assure la distribution des goodies tout en haut d'un char. On se lève tôt le matin parce qu'on a de la route, souvent une ou deux heures. Puis, il y a le montage des chars qui prend pareil une ou deux heures avant d'entamer l'étape, entre 5 et 6 heures. Ensuite, on doit démonter le char, ce qui prend une bonne demi-heure, on fait le transfert jusqu'à l'hôtel et enfin, on doit procéder au chargement des goodies le soir."

À ses côtés, Hamza, lui, assure l'ambiance. Durant toute la durée de l'étape, il argue la foule et vante les mérites de la marque qu'il représente. Mais toujours avec le sourire. En plus de cela, les équipes de la caravane publicitaire doivent faire face à de nombreuses contraintes, notamment pour assurer leur sécurité et celle des spectateurs sur le bord de la route. "Il faut viser le sol pour éviter de blesser les gens et quand il y a du monde, on essaie de lancer derrière eux afin d'éviter que les goodies arrivent sur la route et limiter les risques", explique Thomas Macé en lançant des friandises comme des frisbees.

Attendue au tournant par les spectateurs

Sur le bord de la route, les spectateurs du Tour de France ne boudent pas leur plaisir. Ils sont chaque année entre 10 et 12 millions attendus pour encourager les coureurs. Mais pas seulement, pour beaucoup et notamment les plus jeunes, c'est la course aux petits cadeaux distribués par la caravane. Comme le jeune David qui est tout heureux d'avoir récupéré beaucoup de goodies. "J'ai un porte-clé, un gobelet, un crayon, une casquette, de la lessive, un t-shirt, un bob, des chaussettes", énumère-t-il très heureux.

Pour l'événement, une famille entière s'est retrouvé pour pique-niquer. Grands-parents, parents et enfants, tous étaient là pour profiter du spectacle de la caravane publicitaire. "Les coureurs, on n'a pas trop le temps de les voir passer, donc la caravane, ça met une animation et les enfants sont ravis", souligne la mère de famille. Plus loin, une spectatrice avoue même en rigolant : "Je connais plus de marques de la caravane que de coureurs !"

Une vitrine dont profitent les marques

Au total, sur les routes du Tour, ce sont 150 véhicules de 32 marques différentes qui arpentent les 3 400 km de la course. Autant d'entreprises pour qui le Tour de France, le 3ᵉ événement sportif le plus suivi du monde, est une vitrine formidable. Certaines marques sont même devenues des symboles comme le saucisson Cochonou. "Pour nous, c'est avant tout s'associer à un événement sportif français", relève Lucas Durand, qui anime le "bar à saucisson".

Un partenariat qui façonne l'image de marque. "Sur les ventes, ce n'est pas forcément facile d'estimer les retombées. Cependant, on sait qu'environ 85 % des gens ont écho de Cochonou via le tour de France, via la caravane et via la communication lié à cela", rapporte Lucas Durand. Le célèbre bob à carreaux distribué lors du passage de la caravane du Tour de France s'arrache. Il est même parfois revendu à prix d'or. Après bientôt un siècle d'existence, la caravane publicitaire du Tour de France semble encore avoir de beaux jours devant elle.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité