Emploi et discriminations : les avocats de Bordeaux proposent des consultations gratuites dans les quartiers

En marge d'un colloque sur le thème de l'emploi et de la discrimination, des consultations gratuites sont proposées dans différents quartiers de Bordeaux ce mercredi 29 septembre. L'objectif de cet évènement : aller à la rencontre des justiciables pour leur permettre un meilleur accès au droit.

Vous avez une question juridique concernant une discrimination dans un cadre professionnel, que vous soyiez employeur ou salarié ?

Ce mercredi 29 septembre, en marge d'un colloque organisé sur ce thème, des consultations gratuites sont proposées dans huit quartiers de Bordeaux, de 14 h 30 à 17 heures, sans inscription, des Aubiers à Caudéran, en passant par Bordeaux-Sud ou Bordeaux-Maritime. 

Salariés et employeurs

"On peut venir spontanément et poser toutes ses questions en matière d'emploi et de difficultés qui peuvent être rencontrées, tant par les salariés qui s'estiment victimes de discrimination et ont besoin de connaître leurs droits que par les employeurs qui peuvent avoir besoin d'être épaulés quand ils rencontrent des difficultés, par exemple sur une mésentente dans leur entreprise" souligne Aurélie Viandier-Lefevre, avocate et membre du Conseil de l'Ordre au Barreau de Bordeaux. 

"Pour les personnes qui sont discriminées, c'est parfois un frein de devoir se déplacer, ce sont parfois des personnes fragilisées et précaires, et le fait d'aller à leur rencontre nous rendra plus accessibles", ajoute maître Viandier-Lefevre. 

"L'objectif de l'avocat, c'est de rendre service aux justiciables, et on s'est aperçus que parfois, les justiciables n'arrivaient pas à pousser la porte d'un cabinet d'avocat", déplore-t-elle. "Il faut en terminer avec cette image de l'avocat inaccessible."

Le monde du travail, sur-représenté en matière de discriminations 

Pourquoi ce thème ? "On peut être discriminé dans l'accès au logement, aux études... mais en termes de statistiques, c'est dans le monde du travail qu'il y a le plus de discriminations" justifie Aurélie Viandier-Lefevre

"J'imagine qu'il y aura beaucoup de personnes qui auront des questions liées au pass sanitaire" prévoit Pauline Payet, avocate au Barreau de Bordeaux qui prendra part à cette opération. "Mais il peut également y avoir des discriminations liées à l'âge, au sexe, aux opinions politiques, syndicales, à l'orientation sexuelle. C'est un sujet large". 

Pour rappel, l'article 225-1 du code pénal définit les discriminations comme toute distinction fondée sur : 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie justice société infos pratiques