"Ensemble, quelle que soit notre religion" : 500 personnes défilent à l'appel de différents cultes à Bordeaux

Une marche pour la fraternité s'est tenue dans les rues de Bordeaux ce dimanche après-midi, à l'appel de représentants de différents cultes. 500 personnes ont défilé en s'arrêtant devant les principaux édifices religieux de la ville.

Catholiques, protestants, orthodoxes, juifs, musulmans, bouddhistes, croyants ou agnostiques... Cinq cents personnes ont défilé dans les rues de Bordeaux ce dimanche après-midi 4 février, au nom de la fraternité.

La marche s'est tenue à l'appel de plusieurs responsables religieux locaux. Partie de la place des Capucins vers 15h, elle a marqué plusieurs arrêts symboliques : devant la mosquée du quartier Saint-Michel, la grande synagogue de Bordeaux et l'église Sainte-Eulalie, avant de rejoindre l'Hôtel de ville.

"Ensemble, quelque soit notre religion"

On est là ensemble, quelque soit notre religion, pour aller dans le sens de la paix dans le monde", veut croire une manifestante de confession protestante. “C’est complètement aberrant les guerres de religions", estime une autre, chrétienne pratiquante.

Des représentants des cultes ont pris la parole, devant leur édifice religieux respectif. “Continuons à donner à ceux qui sont le plus dans la tristesse ou le désespoir ou l’inquiétude, le sentiment et l'espérance qui leur manque dans cette fraternité”, a lancé à la foule Moïse Taïeb, rabbin de Bordeaux.

Il a notamment eu une pensée pour le sort des Ouïghours, des Chrétiens d'Orient et des otages du Hamas à Gaza.

Le rassemblement s'inscrit dans un dépassement des clivages et des religions. Il n’y a pas que les croyants qui défilent. Les non-croyants sont aussi avec nous car c'est une marche ouverte à tout le monde. La fraternité est universelle”, a résumé Hassan Belmajdoub, président du conseil départemental du culte musulman.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité