Gironde : six gilets jaunes interpellés après les dégradations commises sur le pont de la Dordogne

Ce vendredi 14 décembre, six gilets jaunes ont été placés en garde-à-vue. Ils seraient responsables de jets de palettes sur les forces de l'ordre et de dégradations commises sur l'A10, dans la nuit de mardi à mercredi.

Tôt ce vendredi matin, les forces de l'ordre ont interpellé six gilets jaunes pour « entrave à la circulation, destruction de biens et mise en danger délibérée de la vie d'autrui ».

En effet, dans la nuit du mardi 11 au mercredi 12 décembre, ces six personnes auraient jeté des palettes sur des véhicules de police depuis le pont de la Dordogne, juste au dessus de l'autoroute A10. 

Elles auraient aussi enflammé des pneus et des palettes sur la chaussée, bloquant la circulation une grande partie de la nuit. Finalement, des CRS étaient venus les déloger. Mais le trafic n'avait repris qu'en fin de matinée le mercredi, le temps de réparer les dégâts causés par les manifestants.

Ces exactions avaient été vivement critiquées par le préfet de la Gironde, Didier Lallement.