Incendies en Gironde : en 3 jours, 4700 ha de forêts détruits. Les villages de Cazaux et Guillos évacués.

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vincent Dubroca .

Près d' 1/3 de la forêt usagère de La-Teste-de-Buch est partie en fumée et le feu progresse ce 14 juillet. A Landiras aussi, l'incendie n'est toujours pas maitrisé. Au total, plus de 4700 ha de forêt ont déjà brulé en Gironde. A Cazaux comme à Guillos, les habitants sont évacués à cause des fumées

Un millier de sapeurs pompiers luttent désormais au sol sur le double foyer qui ravage la forêt de Gironde. Dans les airs, ce 14 juillet, six appareils combattent le feu, dont quatre Canadair et deux bombardiers Dash. C'est moins que la veille où dix appareils étaient engagés.

Une trentaine de pompiers militaires de la Base aérienne 120 de Cazaux, sont également mobilisés avec des moyens terrestres sur le feu de La-Teste-de-Buch.

Malgré ces moyens importants, les feux ne sont pas maitrisés et la situation reste défavorable.

Depuis maintenant trois jours, les incendies de La-Teste-de Buch (près de la Dune du Pilat) et de Landiras (à 40 km au Sud de Bordeaux) détruisent le massif forestier de Gironde : 4700 ha ont déjà brulés.

Dans le détail, selon le dernier relevé ce jeudi 14 juillet à midi : 2200 ha sont détruits à Landiras, selon la Préfecture de la Gironde. A La-Teste-de-Buch, environ 2100 ha de la forêt usagère ont brûlé et l'évolution du sinistre reste incertaine en raison des conditions météorologiques.

durée de la vidéo: 00 min 15
image sdis 33 incendie forêt gironde ©Sdis 33

Les accès sont quasiment impossibles, il nous est de plus en plus difficile de nous approcher de la tête de feu pour essayer de le contenir

Lieutenant-Colonel Olivier Chavatte, Commandant des opérations de secours

Les conditions météo restent défavorables en Gironde.

En fin d'après midi la Préfecture a décidé de passer le département en vigilance rouge pour risque d'incendie. Les températures continueront d'augmenter au moins jusqu'à lundi. Le vent changeant et les tourbillons provoqués par les feux compliquent d'autant la tâche des sapeurs-pompiers.

De nouvelles évacuations préventives, des routes coupées

Dans le village de Cazaux, près de La-Teste-de-Buch les maisons ont été évacuées par mesure de précaution en raison des fumées 

Les quelque 6000 campeurs évacués dans la nuit du 12 au 13 juillet ne pourront pas réintégrer les établissements situés près de la Dune du Pilat ce jeudi 14 juillet. Les cinq établissements n'ont en effet qu'une seule route d'accès, le long de la forêt usagère en proie aux flammes.

Beaucoup ont fait le choix de repartir, certains ont passé une seconde nuit au Parc des expositions de La-Teste-de-Buch. 

D'autres évacuations ont eu lieu dans le Sud Gironde, à Cabanac-et-Villagrains dans trois  quartiers : au total une centaine de riverains.

Côté route, la départementale 218 entre la Dune du Pilat et Biscarosse (dans les Landes) reste coupée. Idem pour les routes départementales 115 et 125 entre Guillos et Landiras et la départementale 220 entre Cabanac et Guillos.

Un feu historique mais pas de blessés

Pour l'heure, ces feux (les plus importants depuis plus de vingt ans en Gironde) n'ont pas fait de blessés et aucune habitation a été endommagée. 
Le Commandant des opérations de secours rappelle que la progression des sapeurs pompiers reste difficile et périlleuse dans le massif, comme en témoigne ce reportage tourné mercredi13 juillet à La-Teste-de-Buch.

durée de la vidéo: 01 min 22
Le travail des canadairs sur l'incendie de La-Teste-de-Buch

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité