La sécheresse pèse sur le vignoble Bordelais

Dans la région Bordelaise, certains vignerons déplorent les conséquences de la sécheresse sur leurs vignes. Quelques pieds durement touchés risquent de ne pas donner de raisin pour la récolte de septembre.

Quand le climat se dérègle, certaines cultures en font malheureusement les frais. Et le vignoble bordelais n'est pas épargné. L'état de certains pieds de merlot sur le domaine de Mathieu Jabouin, à Génissac, peut en témoigner : les feuilles y sont anormalement sèches et marron.

 Les pieds de vigne concernés risquent de ne pas donner de raisin. " Une fois qu'elle est complètement sèche, la feuille tombe. C'est un automne prématuré, sauf que là on a besoin de toutes les feuilles pour faire la photosynthèse et pour aller jusqu'au mois de septembre pour la récolte", explique le vigneron. 

En cause, les températures observées lors des dernières vagues de chaleur. Le thermomètre a pu dépasser les 55 degrés en plein soleil lors des jours les plus chauds.

Regardez le reportage de France 3 Aquitaine :

durée de la vidéo : 00h01mn54s
{} ©France télévisions

Un phénomène plus important qu'en 2003

La sécheresse peut entraîner un blocage de maturité: la baie ne grossit plus, a peu de jus et peut se dessécher. 

Le phénomène de sécheresse est encore plus important cet été que lors de la canicule de 2003, selon Stéphane Gabard, président du Syndicat Viticole de Bordeaux. "On a déjà eu un premier épisode avec des températures à plus de 40 degrés sur le mois de juin, un deuxième épisode sur le mois de juillet. Et là on a pas de prévision de pluie sur quinze jours ou trois semaines", déplore-t-il. 

Les producteurs espèrent ainsi un retour de précipitations en août. 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité