• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Landes de Gascogne : le glyphosate a pollué les récoltes de miel

Le glyphosate est utilisé pour détruire la bruyère que butinent les abeilles. / © P. Zuddas
Le glyphosate est utilisé pour détruire la bruyère que butinent les abeilles. / © P. Zuddas

Selon l'enquête de France Bleu Gironde, 2 000 hectares de forêt des Landes de Gascogne ont été traités au glyphosate. Les sylvicuteurs se servent du pesticide pour détruire la flore et permettre aux pins de pousser plus vite. Problème : des abeilles ont transporté la molécule dans le miel. 

Par Alexandre Muffon Cattin

C'est du jamais vu pour Jean-Pierre Duluc, apiculteur depuis 1974. 1,2 tonne de son miel de callune a été refusée à la vente. Motif ? Le produit était trop contaminé par le glyphosate. Une perte estimée à 10 000 euros selon France Bleu

Selon les relevés, la présence du pesticide dépassait par deux fois les normes autorisées dans le miel. La faute aux sylviculteurs : ces propriétaires privés qui font pousser et couper les pins dans la forêt. 

 

Détruire la flore butinée par les abeilles



Pour permettre aux arbres de grandir plus rapidement, ils utilisent du glyphosate afin de détruire la flore. Les bruyères qui prolifèrent au sol ralentissent leur croissance. Problème : les abeilles viennent butiner ces fleurs

Elles ramènent donc dans leurs ruches du pollen complètement pollué. "Y-a-t-il un danger ? Vont-ils utiliser ces produits sans réfléchir aux conséquences ?", se demande l'apiculteur ? 

 

70 pesticides et herbicides tolérés dans les forêts



"L'utilisation massive d'herbicides est associée à un système où on a complètement dénaturé les forêts pour en faire des plantations que l'on exploite", regrette Sylvain Angerand, le coordinateur des campagnes de l'association Les Amis de la Terre, sur franceinfo.

Jean-Pierre Duluc ne veut pas empoisonner ses proches quand il leur offre un pot de miel. "Si les apiculteurs ont un problème avec ce produit, soyons raisonnables et faisons en sorte d'utiliser autre chose", défend Bruno Lafon, président du syndicat des sylviculteurs du Sud-Ouest 

Le glyphosate devrait être interdit par le gouvernement d'ici 2020. Les Amis de la Terre soulignent qu'il y a "plus de de 70 pesticides et herbicides qui sont aujourd'hui acceptés dans les forêts françaises".


France 3 Aquitaine a pu aller dans cette forêt désherbée : 
 
Landes de Gascogne : le glyphosate a pollué les récoltes de miel

 

 

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus