Les exportations de vins français en forte baisse en 2020

Les exportations françaises de vins ont lourdement chuté en 2020, accusant un recul de 11% en valeur, à 8,74 milliards d'euros, sous l'effet cumulé des "taxes Trump", du Brexit et de la pandémie de Covid-19, a relevé jeudi l'organisme public FranceAgriMer

Image d'illustration
Image d'illustration © GEORGES GOBET / AFP

En volume, les ventes de vins français à l'étranger ont également baissé, de près de 5%, à 13,6 millions d'hectolitres.

Brexit et taxe Trump, un cocktail amer

Avant même le Covid-19, l'année 2020 avait débuté dans un "contexte difficile" en raison d'un effet Brexit ayant conduit à la constitution de stocks en 2019 au Royaume-Uni dans la perspective de la sortie de ce pays de l'Union européenne au 31 janvier 2020, a expliqué Audrey Laurent, chargée d'études économiques à FranceAgriMer, lors d'une visioconférence.

S'y sont ajouté, les fortes taxes douanières américaines sur les vins européens imposées à partir d'octobre 2019 par l'administration Trump en raison d'un différend commercial ancien et toujours non résolu autour des aides publiques à Airbus et Boeing. L'administration Biden a décidé début mars de suspendre ces taxes pour quatre mois, au grand soulagement de la filière viti-vinicole française.

En 2020, la crise du Covid-19, qui a conduit de nombreux pays à imposer des restrictions sanitaires, dont la fermeture des bars et restaurants à divers moments de l'année, a eu un impact important sur les exportations de vins français, qui sont bien positionnés sur ce circuit de distribution. Épargné par les taxes Trump, le champagne, vin festif, a été particulièrement touché par le contexte sanitaire. Ses exportations se sont effondrées de 20% en valeur et de 17% en volume.

Moins d'importation de vins étrangers

Les exportations de vins AOP (Appellation d'origine protégée) ont aussi souffert, affichant un recul de 8% en valeur mais de 1% seulement en volume. De leur côté, les importations de vins étrangers en France ont elles aussi baissé de 11% en valeur, à 710 millions d'euros. Elles reculent de 13% en volume à 6,31 millions d'hectolitres en 2020. Au total, l'excédent commercial français sur le vin s'est monté à 8 milliards d'euros en 2020.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
viticulture agriculture économie