LGV : la réglementation sur les nuisances sonores doit être revue

Publié le Mis à jour le
Écrit par AM avec AFP

Pour mieux tenir compte les nuisances sonores qui gênent les riverains, la ministre des Transports Elisabeth Borne a estimé, mardi 10 juillet, que la réglementation sur les bruits des infrastructures ferroviaires devrait être revue. 

La LGV Paris-Bordeaux a fêté sa première année d'existence. Le bilan économique est plutôt positif mais des riverains des lignes à grande vitesse (LGV) entre Le Mans et Rennes, Tours et Bordeaux, se plaignent des nuisances sonores engendrées par le passage des trains.



 

La réglementation ne traduit pas la gêne des riverains 





La ministre des Transports a relevé qu'une seule mesure n'était pas conforme aux règles sur 450 mesures effectuées. Mais "la réglementation doit être revue", car "les règles actuelles ne traduisent pas le ressenti des populations avec une évaluation en bruit moyen qui ne traduit pas les pics qui gênent les riverains", a déclaré Elisabeth Borne lors de la séance des questions de l'Assemblée nationale.



 

Les modifications dans la future Loi d'orientation présentée à la rentrée





La ministre a demandé à son ministère de réfléchir au plus vite à des propositions sur les modalités d'indemnisation des riverains.

Elle attend encore des propositions pour modifier la réglementation actuelle sur les nuisances sonores pour prendre en compte la gêne des riverains.

Ces modifications seront inscrite dans la future Loi d'orientation des mobilités qui sera présentée à la rentrée. 

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité