Mort de Michel Sainte-Marie : les réactions se succèdent pour lui rendre hommage

Ce mercredi matin, ils sont nombreux à rendre hommage au parcours et surtout à l'homme politique girondin, à commencer par ses proches politiques mais aussi les autres qui ont apprécié le côtoyer. Parmi eux :  Alain Anziani, Philippe Madrelle, Alain Juppé, Alain Rousset, Michèle Delaunay, ....

Anonymes, collègues, hommes et femmes politiques, ils ont voulu ce mercredi parler de Michel Sainte Marie, disparu cette nuit.

Regardez le reportage de Jean-Pierre Stahl et Pascal Lécuyer.



Alain Juppé

L'ancien maire de Bordeaux, Président de la métropole salue, dans un communiqué, l'homme politique qui a tant marqué les institutions girondines avec une certaine idée du vivre et gérer des communautés ensemble quelles que soient les tendances politiques.

 J’apprends avec une grande tristesse la disparition de Michel Sainte-Marie.
 
Avec son départ c’est une page de la vie politique locale qui se tourne.
 
A l’Assemblée Nationale, à la Communauté urbaine de Bordeaux et dans sa chère ville de Mérignac, dirigée pendant 40 ans, il était unanimement reconnu pour sa rigueur et sa loyauté.
 
Fidèle à ses engagements politiques, il n’avait cependant pas hésité à initier, à la CUB avec Jacques Chaban-Delmas en 1977, le modèle de cogestion qui, depuis lors, a permis à cette collectivité d’avancer sans heurts.
 
J’ai eu, pour ma part, grand plaisir à travailler avec lui sur des dossiers structurants pour notre agglomération.
 
J’ai pu apprécier la finesse de ses analyses politiques et son respect de la parole donnée.
 
A son épouse, à sa famille, j’adresse mes plus sincères pensées.
 

Alain Anziani

Le maire (PS) actuel de Mérignac, et qui lui a donc succédé en 2014, a réagit à l'annonce du décès de l'homme politique :

C'est un homme que tout le monde appréciait, un bâtisseur, tant pour la ville de Mérignac que pour la Communauté urbaine de Bordeaux.
C'est avec beaucoup de tristesse que j'ai appris son décès ce matin.
Un hommage lui sera rendu par la ville de Mérignac...
 

Philippe Madrelle

Le sénateur de la Gironde et ancien président du conseil départemental Philippe Madrelle s'est exprimé auprès de Sud-Ouest :

C’est avec beaucoup d’émotion et infiniment de tristesse que je viens d’apprendre la disparition de Michel Ste-Marie.
Le hasard fait que nous nous sommes rencontrés très récemment dans une clinique et nous avons refait l’histoire du socialisme en Gironde.

Malgré la maladie et en très fin politique, il avait gardé toute sa capacité d’analyse et sa très grande perspicacité.

Un livre se ferme !
 

Alain Rousset

 Le président (PS) du Conseil régional reconnait en lui l'homme visionnaire se souvient aussi de son soutien :"Michel Sainte-Marie a été d'un appui considérable quand je me suis présenté à la mairie de Pessac."  

Michèle Delaunay

La femme politique salue la personnalité marquante et la loyauté du personnage :
   

Philippe Buisson

Le maire socialiste de Libourne distingue sa vision d'entente cordiale dans une cogestion, nouvelle à l'époque, entre la droite et la gauche...  
 

Nathalie Delattre 

 La sénatrice de Gironde (UDI) salue l'homme de culture girondin et basque mais aussi son chemin à la communauté urbaine.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité