Présidentielle : Emmanuel Macron et Marine Le Pen au 2e tour, les réactions de leurs soutiens en Aquitaine

Publié le
Écrit par Maïté Koda

Edwige Diaz, Aziz Skelli, soutiens respectifs de Marine Le Pen et Emmanuel Macron en Aquitaine, ont réagi à la qualification de leur candidat au second tour de l'élection présidentielle.

Conformément à ce qui était annoncé dans les intentions de vote de la campagne, Emmanuel Macron est arrivé en tête du premier tour avec 28,1 % des voix, selon les sondages sortis des urnes à 20 heures.
Le président sortant est suivi de très près par Marine Le Pen. Toujours selon les même sources, elle aurait obtenu 23,3 % des voix.

Un très beau score pour la candidate RN qui réussit pour la deuxième fois à se qualifier pour le second tour d'une élection présidentielle. En 2017, elle avait obtenu 21,3% au premier tour contre 24,01% pour Emmanuel Macron.

"Un message d'espoir" pour le RN

Edwige Diaz est la déléguée départementale de Gironde et présidente du groupe RN au conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. Elle est aussi porte-parole de la campagne de Marine Le Pen, et se trouvait ce dimanche soir dans le QG parisien de Marine Le Pen, afin de célébrer le score avec les militants.
"Ce résultat délivre un message d'espoir, et nous l'accueillons avec humilité, assure-t-elle. On connaît le bilan catastrophique d'Emmanuel Macron, poursuit-elle avant de d'énumérer :  "son projet de réforme de retraite à 65 ans",  "la casse sociale", " la saignée fiscale",  "l'explosion migratoire".

L'élue girondine met en regard " une France dirigée par McKinsey" et " un projet patriote qui veut rétablir l'ordre et l'union nationale".

Un appel aux abstentionnistes

Alors que de nombreux candidats, comme Yannick Jadot, Valérie Pécresse, Fabien Roussel ou encore Anne Hidalgo ont appelé explicitement à voter Emmanuel Macron, la porte parole de la candidate RN reste optimiste. "Aujourd'hui, le temps est dépassé où les responsables de partis étaient propriétaires des votes de leur soutiens". 

Eric Zemmour, le candidat Reconquête, est, à cette heure, le seul candidat à avoir clairement à appeler à voter Marine Le Pen. " Nous, nous appelons tous ceux qui aiment la France à voter Marine Le Pen. Nous ne décevrons pas, nous sommes prêts", a commenté Edwige Diaz avant d'adresser un message aux abstentionnistes : 

Mobilisez-vous, c'est l'abstention qui pourrait faire élire Emmanuel Macron

Edwige Diaz

Source : France 3 Aquitaine

Un écart "plus large" que prévu

 

Le résultat de ce premier tour est largement plus favorable à Emmanuel Macron que ne l'annonçaient les sondages. " L'écart est finalement assez large, se réjouit Aziz Skalli, conseiller municipal de la ville de Bordeaux, et référent LREM sur la Gironde. Mais Marine Le Pen est plus haut qu'en 2017, et ça c'est plus problématique. Ils nous appartient maintenant de rassembler tous les Français qui n'ont pas voté Emmanuel Macron au premier tour et de leur expliquer pourquoi il ne faut pas voter pour les extrêmes".

 "Mouiller le maillot"

"Il nous faut rassembler tous les Français, poursuit l'élu bordelais qui ne souhaite pas trop s'avancer sur le fameux "barrage républicain". "Les Français sont insondables. Il faut leur faire confiance mais il ne faut pas crier victoire  : il faut que le président de la République s'exprime et qu'il mouille le maillot. Il reste quinze jours. C'est important qu'il trouve le temps d'aller au contact des Français". 

Il y aura un débat entre les deux tours et c'est important qu'il y ait une confrontation des deux visions qui s'opposent. Celle d'Emmanuel Macron : une France forte dans une Europe forte, et celle de Marine Le Pen : une France rabougrie sur elle-même sur des valeurs qui ne sont pas celles de la République.

Aziz Skalli

Source : France 3 Aquitaine

Le second tour aura lieu le 24 avril. En 2017, les deux candidats s'étaient déjà opposés une première fois, Emmanuel Macron l'avait remporté avec  66,1% des voix.