Quatre morts dans un accident de la route : des images des victimes diffusées sur les réseaux sociaux, l'homme présenté à un juge encourt trois ans de prison

L'accident de la route de Libourne, ayant provoqué la mort de quatre jeunes de 16 à 20 ans, a été filmé par des passants. Les images des corps des victimes ont été publiées sur les réseaux sociaux. Ce lundi 10 juin, l'homme placé en garde à vue a été présenté devant le tribunal en comparution immédiate.

Les investigations se poursuivent pour déterminer les circonstances de l'accident survenu le dimanche 2 juin, dans lequel quatre jeunes de 16 à 20 ans ont trouvé la mort. Peu avant l'intervention des secours à Libourne, une ou plusieurs personnes auraient filmé des images de l'accident.

Ce 10 juin, le parquet de Liborne annonce que l'homme placé en garde à vue la semaine dernière a été présenté devant le tribunal dans le cadre d’une comparution immédiate. Il est poursuivi pour "diffusion de message violent, pornographique ou contraire à la dignité accessible à un mineur". La peine encourue est de trois ans d’emprisonnement et 75.000 euros d’amende.

Le parquet ajoute qu'une expertise médicale, obligatoire dans un tel cas, a été ordonnée par le tribunal. L’affaire a été renvoyée au 24 juin prochain. L'homme a été maintenu en détention.

Des images des corps des victimes

Les images potentiellement choquantes et sensibles des corps des cinq victimes, dont quatre sont décédées, ont ensuite été publiées sur les réseaux sociaux. Une enquête avait été ouverte, ce jeudi 6 juin, par le parquet de Libourne et un homme avait été "placé en garde à vue" selon les précisions du procureur de la République Loïs Raschel.

Une information judiciaire a été ouverte des chefs "d’homicides involontaires, blessures involontaires et non-assistance à personne en danger".
Si les circonstances de l'accident restent encore incertaines, le parquet a confirmé l'implication d'un deuxième véhicule dans l'accident.

Course-poursuite à vive allure

Selon les images de vidéosurveillance, la Renault Modus, transportant les cinq jeunes passagers à son bord, aurait d'abord effectué un arrêt dans une station-service à Saint-Seurin-sur-l’Isle, en Gironde, à 2 h 13 du matin. Sur place, se trouvait déjà un autre véhicule, une Renault Laguna, dont le conducteur était en train de prendre de l'essence. 

Deux minutes plus tard, la Laguna quittait "brusquement" la station-service, suivie de près par la Modus et ses cinq passagers. Le deuxième véhicule a démarré brutalement "la porte de la voiture encore ouverte".
"Les deux véhicules roulaient à très grande vitesse en direction de Libourne pendant près de 20 minutes, précise le parquet. Le conducteur du véhicule Renault Modus percutait un arbre situé sur le bas-côté, dans une portion rectiligne de la voie (D1089)." 

"Il appartient désormais au magistrat instructeur de mener les investigations nécessaires à la manifestation de la vérité", indiquait le parquet. L'enquête a été confiée à la brigade de recherche de Libourne.

Pour rappel, l'accident survenu dans la nuit du samedi au dimanche 2 juin, est l'un des accidents les plus meurtriers de ces dernières années sur la commune de Libourne.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité