Rugby. Avec le XV de France féminin, quatre Bordelaises s’imposent face à la Nouvelle-Zélande

C’était leur premier match de compétition internationale. Ce samedi, le XV de France féminin s’est imposé face à la Nouvelle-Zélande. Dans l’équipe, quatre Bordelaises ont contribué de l'exploit.

La compétition est toute nouvelle : WXV est une coupe du monde, version féminine. Pour son premier match, l’équipe française a affronté et vaincu les Black Ferns néo-zélandaises, en s’imposant 18 à 17, ce samedi matin, à Wellington. 

Début prometteur

Une entrée en matière qui ne pouvait être que remarquée. Les Bleues ouvrent le score, avec un essai puis une transformation. Si les Black Ferns égalisent rapidement, les Françaises maintiennent leur avance, renforcée, à la reprise, par une nouvelle pénalité de la bordelaise Morgane Bourgeois.

Le match est serré, jusque dans les dernières minutes. Remontées, mais désormais plus qu’à quatorze, les Néo-Zélandaises reviennent à un point des Bleues, à la 71ᵉ minute. Jusqu'au bout, les Bleues ne lâcheront rien.

Fierté bordelaise

L'exploit sportif est surtout historique. C'est la première fois que les Bleues battaient la Nouvelle-Zélande. Une fierté tricolore et partiellement bordelaise. Dans l’équipe, neuf joueuses sont issues du Stade Bordelais.Quatre d'entre elles ont participé à la rencontre.

C’est notamment le cas de Morgane Bourgeois qui aura marqué le match grâce à deux pénalités qui ont permis aux Françaises de rester en tête. Pour la suite, le XV de France féminin jouera le 28 octobre contre l’Australie, avant d’affronter le Canada.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité