Cordouan dépose sa marque phare en espérant le classement UNESCO

Le Phare de Cordouan pourrait faire partie des 45 monuments français inscrits au Patrimoine Mondial de l'UNESCO. En attendant la décision finale en juillet prochain, une demande officielle de dépôt de la marque a été faite auprès de l'INPI .

Qu'ils soient de Charente-maritime ou de Gironde, ils l'admirent de loin comme de près avec fierté.

Aujourd'hui, grâce aux images partagées, parfois aériennes ou de drones, on en apprécie presque intimement son allure.

La construction majestueuse a traversé plusieurs siècles et mériterait sans doute un classement au patrimoine mondial de l'Unesco... mais cette décision reste encore à trancher même si pour les Girondins, il n'y a aucun doute! L’Unesco rendra son verdict lors de son comité du Patrimoine mondial, organisé en Chine au début du mois de juillet.

C'est dans cet esprit volontaire qu'on a souhaité déposer cette marque "Cordouan" auprès de l'Institut National de la Propriété Industrielle (INPI). Sans doute aussi pour en éviter un usage dépréciatif.

Selon Hervé Goasguen, directeur adjoint de la Direction Interrégionale de la Mer Sud-Atlantique :  "On n'est pas sur la vente d'une marque, d'un produit... On veut, par cette signature grand public, que ce phare soit reconnu par l'ensemble des citoyens français

Une signature culturelle qui n'empêchera pas les produits dérivés dans les boutiques ou sur les sites de souvenirs, car l'image du phare est libre de droit. Mais le contrat identifie les valeurs qui le caractérisent. Comme l'universalité ou l'innovation.

Pour Pascale Got, il était important d'anticiper cette éventuelle inscription et sa renommée mondiale, pour protéger l'image et les valeurs qu'il véhicule.

S'il est classé, ce sera le seul phare de pleine mer parmi ces monuments remarquables mondiaux. Unique pour son style et pour sa technologie : il diffuse sa lumière rouge grâce à sa lentille de Fresnel dont le système, innovant à l'époque, a été ensuite utilisé dans le monde entier...

Regardez le reportage d'Hélène Chauwin et Olivier Prax.

Cordouan dépose sa marque phare en espérant le classement UNESCO

Pourquoi déposer la marque Cordouan ?

Cordouan fait partie des 100 000 marques déposées cette année en France. Selon Alain Souchard, délégué régional à l'INPI, Institut National de la Propriété Industrielle, c'est bien de le faire pour éviter les usurpations. "On observe que de plus en plus de lieux, de villes sont protégés par des marques". Et quel est l'intérêt pour ces villes et donc pour le phare ? "C'est pour maîtriser son image de marque, faire en sorte qu'on ne le galvaude pas. Il y a un cas très célèbre : celui de Laguiole, une saga qui dure depuis des années..."

Ainsi, le dépôt de marque doit se faire de façon numérique, contre une somme d'environ 200 euros, et votre marque est ainsi protégée pour 10 ans renouvelables.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture littoral aménagement du territoire environnement unesco