Gironde : emporté par un courant de baïne, un homme disparaît en mer au Porge

La disparition a été signalé mercredi 28 juillet vers 15 heures par un adolescent qui se baignait avec son père dans une baïne, plage du Porge Gressier. Seul le fils a pu revenir à terre. Les recherches maritimes et terrestres ont été suspendues peu avant 20 heures.
Sur une plage du Porge hors-saison, les dangers des baïnes sont rappelés aux éventuels baigneurs.
Sur une plage du Porge hors-saison, les dangers des baïnes sont rappelés aux éventuels baigneurs. © Alice Robinet / France 3 Aquitaine

Le mercredi 28 juillet peu après 15h, le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) d’Etel est alerté par le centre opérationnel départemental d’incendie et de secours de la Gironde (CODIS 33) qu’un adolescent signale la disparition de son père dans une baïne. Le fils, qui se baignait avec son père âgé de 43 ans, avait lui-même réussi à s’extraire de la baïne pour prévenir les secours.

Immédiatement, le CROSS Etel diffuse un message MAYDAY RELAY et engage un important dispositif de recherche et de secours composé d’un VSAV et d’une patrouille terrestre des sapeurs-pompiers, d’une patrouille terrestre et d’une patrouille en paddle par les policiers de la Compagnie Républicaine de Sécurité (CRS) du poste de secours de la plage du Porge Gressier, de l’hélicoptère de gendarmerie ECU 40 relevé à 16h50 par l’hélicoptère Caracal de l’armée de l’Air et de l’Espace basé à Cazaux.

Après plus de quatre heures de recherches infructueuses et faute d’éléments nouveaux, les dispositifs de recherche maritime et terrestre sont suspendus à 19h42.

Danger des baïnes

Cette tragique disparition démontre une nouvelle fois l’extrême dangerosité des courants d’arrachement présents dans les baïnes, qui justifient la plus grande prudence de la part des baigneurs, ainsi que le respect scrupuleux de la baignade dans les zones réglementées et surveillées par les maîtres-nageurs sauveteurs.

"En mer, la première des sécurités, c’est vous, c’est votre prudence", rappelle la préfecture maritime de l'Atlantique.

La journée du 28 juillet a également été marquée par deux autres interventions qui se sont heureusement bien terminées : deux personnes envasées dans le secteur du Pertuis de Royan (17) ont pu être récupérées saines et sauves par l’hélicoptère Dauphin de service public Guépard Yankee de la Marine nationale basé à La Rochelle, qui est de nouveau intervenu plus tard dans la journée pour sauver deux personnes isolées par la marée montante dans le secteur de l’île Madame, toujours en Charente-Maritime.

Baïnes, marée montante, vasières : autant de pièges pour les baigneurs imprudents. La préfecture maritime rappelle qu’elle diffuse durant toute la saison estivale sur ses comptes Facebook et Twitter, des conseils et messages de prévention concernant la pratique des loisirs nautiques. Retrouvez également tous ces conseils sur les ondes du 107.7, partenaire de vos vacances, dans les offices de tourisme, les clubs sportifs et les capitaineries.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
noyade faits divers