Intempéries : des jeunes ont perdu leur job d'été dans les vignobles

Dans ce vignoble, 70% de la récolte a été détruite. Les 50 saisonniers ont été remerciés. / © F3A
Dans ce vignoble, 70% de la récolte a été détruite. Les 50 saisonniers ont été remerciés. / © F3A

Après les récentes intempéries, des jeunes ont perdu leur travail saisonnier dans les vignes girondines. A cause des orages de grêle, 2000 hectares ont été détruits dans le département. Alors forcément, certains viticulteurs ont perdu de grandes parties de leurs récoltes et n'ont plus besoin d'aide.

Par Alexandre Muffon Cattin

Pour avoir de l'argent de poche ou mettre de côté pour leurs études, les raisons ne manquent pas aux jeunes de travailler durant les grandes vacances scolaires.

Mais cet été, pour ceux qui travaillaient dans les vignobles, l'expérience professionnelle aura été de courte durée. A cause des intempéries, certaines récoltes ont été lourdement impactées.

 

2 000 hectares détruits dans le département



La Chambre de l'agriculture recense 2 000 hectares détruits en Gironde. La grêle a détruit de nombreuses vignes, notamment dans le Médoc.
 

Paul Bordes, gérant du Château Malleret, a perdu 70% de sa récolte. Lui qui sort habituellement 200 000 bouteilles de son domaine espère pouvoir en tirer 30 000 tout au plus.

 

50 saisonniers remerciés



Alors forcément, les 50 saisonniers ont été remerciés. "Nous ne pouvions pas les garder", regrette le propriétaire qui avait déjà été touché par le gel l'année dernière. 

Maxime et Alexandre, deux lycéens, font partie de ceux-là. A 15 jours de la fin de leur contrat, leur SMIC sera amputé de plusieurs centaines d'euros. Une somme qui peut parfois s'avérer précieuse.

 

Seulement 30% des propriétés sont assurées



Pourtant, malgré la déception, Alexandre ne peut que se montrer compréhensif : "On se met à la place du château, pour eux c'est une plus grande ampleur..."

Benoit Simian, député LREM du Médoc, a sollicité l'aide des pouvoirs publics et invite aussi les viticulteurs à assurer leur domaine. Car selon lui, 30% seulement des propriétés du Médoc sont assurées


Retrouvez le reportage de France 3 Aquitaine :
 
Intempéries : des jeunes ont perdu leur job d'été dans les vignobles

Sur le même sujet

Haute-Vienne : les arboriculteurs cherchent des saisonniers pour la récolte des pommes

Les + Lus