Le futur centre musulman de Bordeaux prend forme

Soutenu par la mairie, le projet de centre musulman de Bordeaux avance. Un cabinet d'architecte portugais a été sélectionné, et a dévoilé les premières esquisses de son design.

On en sait un peu plus sur le vaste projet de centre musulman de Bordeaux. Le journal portugais Público a dévoilé le nom du cabinet d'architecture retenu pour sa réalisation. L'article est accompagné de plusieurs illustrations en images de synthèse, qui laissent entrevoir les formes de ce nouvel édifice. Si le calendrier est respecté, il devrait jour le jour en 2018.


Ce centre est développé à l'initiative de la Fédération musulmane de la Gironde (FMG). Il doit se situer dans le quartier de la Bastide, et dépasser largement de cadre d'une simple mosquée. Sont prévus : une école de formation d’imams, une partie culturelle, des salles de classe, une bibliothèque, un amphithéâtre ou encore une salle d’exposition, le tout sur près de 12 000m².  Son coût prévisionnel est assez astronomique : près de 22 millions d'euros. Des financements étrangers devraient permettre d'assurer la réalisation. Les fonds proviendraient pour une partie d'Azerbaïdjan.

Polémiques et fracas

Cible de plusieurs manifestations, ce centre est l'objet de vives contestations, de la part notamment du Front National. Durant la campagne des municipales, le candidat FN à Bordeaux Jacques Colombier était monté au créneau. Le projet reste néanmoins soutenu par les personnalités politiques locales, à commencer par le maire Alain Juppé et l'ex-président de la CUB, Vincent Feltesse. A noter : la municipalité, si elle est favorable à la construction de l'édifice, n'interviendra pas dans son financement. Elle s'est en effet contentée de vendre le terrain à la FMG.  Dans les tuyaux depuis près de dix ans, le centre devrait pouvoir accueillir jusqu'à 4000 fidèles, mais se veut comme un espace culturel et d'échange, ouvert aux non-musulmans.