Les obsèques de Philippine de Rothschild à Pauillac

La baronne Philippine de Rothschild, a été inhumée aujourd’hui dans la commune médocaine de Pauillac. Les obsèques se sont déroulées au château Mouton Rothschild, emblématique de son vaste « empire » viticole.

© JP Stahl - France 3 Aquitaine
Les obsèques ont débuté dès 15h dans la grande salle des vendangeurs de la propriété. Les mondes viticoles, culturels, artistiques et politiques lui ont rendu un dernier hommage.  
Au total, plus de 1500 personnes se sont rendues à la cérémonie. Parmi elles, Alain Juppé ou Bernadette Chirac. La messe a été marquée par la belle homélie du père Antoine de Romanet.

Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a tenu à rendre hommage à Philippine de Rothschild :

"Votre souvenir me serre la gorge. Vous étiez extraordinaire de volonté avec cette pointe d'auto dérision"  s'est il exprimé.

Hugues Lechanoine, Président du directoire de Baron Philippe SA est revenu sur sa collaboration avec la baronne :

"Travailler pour vous a été un honneur, une fierté, une chance aussi. Un privilège. Perpétuer votre oeuvre est notre devoir".



Voyez le reportage de Jean-Pierre Stahl et Didier Bonnet :
Les obsèques de Philippine de Rothschild aujourd'hui à Pauillac


Philippine de Rothschild, figure emblématique des vins de Bordeaux, propriétaire avec ses enfants de trois grands crus classés à Pauillac dont le prestigieux Château Mouton Rothschild, est décédée le 22 août dernier à l'âge de 80 ans.
La baronne de Rothschild était présidente du Conseil de surveillance et actionnaire majoritaire de la Société familiale Baron Philippe de Rothschild, qui produit et commercialise notamment Mouton Cadet, une des références mondiales du Bordelais.
Elle était, avec ses trois enfants, également propriétaire du Château d'Armailhac et de Château Clerc Milon.

Après une carrière de comédienne, de théâtre surtout, dans les années 50 à 80 sous le nom de scène de Philippine Pascal à la Comédie-Française puis aux côtés de Madeleine Renaud et Jean-Louis Barrault, Philippine de Rothschild avait abandonné les planches et pris au domaine la succession de son père, le baron Philippe de Rotschild à la mort de celui-ci en 1988.
© DON EMMERT / AFP

A la tête de la société, la baronne de Rothschild avait contribué a moderniser l'outil et innover en matière commerciale et d'implantation, notamment en créant un second vin, et développant des vins à travers des partenariats en Californie (Opus One) ou au Chili (Almaviva), rappelle sa biographie sur le site de Mouton Rothschild. Elle représentait souvent ses vins en personne à travers le monde.

Elle était aussi, depuis les années 1980, responsable du choix des artistes désignés pour illustrer les étiquettes de château Mouton Rothschild, dans la lignée d'une tradition artistique remontant à 1945 (au fil des ans, Braque, Dali, Picasso, Chagall, Bacon ou Koos entre autres), et alimentant une exposition itinérante "Mouton Rothschild: l'art et l'étiquette".

Fille unique, Philippine de Rothschild avait perdu sa mère, Elisabeth Pelletier de Chambure, déportée au camp de Ravensbrück et décédée en 1945. Son père avait rejoint le général de Gaulle en Angleterre. Elle avait épousé le comédien Jacques Sereys, dont elle a eu deux enfants, puis l'universitaire et écrivain Jean-Pierre de Beaumarchais, dont elle a eu un enfant.

Philippine de Rothschild était officier de la Légion d'honneur et officier des Arts et des Lettres.

Voyez le reportage complet dans le 19/20 en Aquitaine ce soir.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
événements viticulture archives