• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Preignac : les pesticides viticoles ont-ils causé des cancers pédiatriques ?

La municipalité de Preignac a décidé d'acheter les vignes autour de l'école afin de limiter les risques potentiels. / © France 3 Aquitaine
La municipalité de Preignac a décidé d'acheter les vignes autour de l'école afin de limiter les risques potentiels. / © France 3 Aquitaine

À la demande du maire, l'Institut de veille sanitaire a mené une enquête dont les conclusions ont été publiées le 5 août. Il en ressort qu'il y a un léger excès de cancers pédiatriques dans la zone de Preignac et que "la contribution des pesticides au risque cancer ne peut [...] être exclue."

Par Alice Robinet

Le 19 décembre 2012, le maire de Preignac Jean-Pierre Manceau a écrit à l'Institut national de veille sanitaire, INVS. Dans ce courrier, le maire fait état de cas de cancers déclarés chez des enfants fréquentant ou ayant fréquenté l'école primaire de la commune, laquelle est contigüe à des parcelles viticoles traitées aux pesticides.  

Jean-Pierre Manceau demande donc à l'INVS de mener une investigation, afin de déterminer s'il y a bien davantage de cancers pédiatriques à Preignac, et si cela peut-être lié à l'usage des pesticides.

L'INVS a donc réalisé cette investigation, dont les conclusions ont été publiées le 5 août. Elles sont téléchargeables ici :


Trop de cancers pédiatriques par rapport à la moyenne


Dans son rapport, l'INVS indique, concernant la commune de Preignac :  " Si l’on prend en compte l’ensemble des cancers de l’enfant, il semble y avoir un excès relativement faible au cours des 14 dernières années (4 cas observés pour 0,8 attendu), confirmant la perception initiale du maire de la commune. [....]Si l’on ne peut écarter l’absence d’excès de cas de cancer sur Preignac ou sa zone, celui-ci reste faible et ne concerne pas un type de cancer spécifique."

La responsabilité des pesticides pas écartée


Quant au lien entre cet "excès de cancers" et l'épandage de pesticides, l'INVS n'écarte pas la responsabilité des susbtances chimiques : "Si l’excès de cancer reste modéré, la contribution des pesticides au risque cancer ne peut donc être exclue."

L'INVS recommande la "diminution de l’exposition aux pesticides au niveau de l’école".
Vidéo : pesticides et cas de cancers pédiatriques dans le Sauternais
DECAIX Guillaume, BONNET Didier et DURANDET Karine.
Intervenants :
Jean-Michel Lecomte, Maire adjoint chargé de l'environnement et de l'urbanisme,
Jean-Pierre Manceau, Ancien maire de Preignac,
et Marie-Lys Bibeyran, Association Générations futures

Sur le même sujet

Retour sur le concert d'Ibrahim Maalouf au Surgères Brass Festival

Les + Lus