Vidéo. Lacanau : la Fête de la mer, un moment entre spiritualité et festivité

Publié le Mis à jour le
Écrit par Julie Chapman avec Jael Galichet

Samedi 15 août, Lacanau ne célébrait pas la Vierge Marie, mais les hommes qui ont disparu en mer. Une tradition à la fois spirituelle et festive. 

Sur la plage, ce samedi soir, plusieurs milliers de personnes s’étaient rassemblées pour rendre hommage à ceux qui ont perdu la vie dans les flots. 
 

Hommage aquatique

Après une messe prononcée les pieds dans le sable, une centaine de personnes, à califourchon sur leur planche de surf, ont formé un cercle, au milieu des vagues pour déposer, à l’aide d’un hélicoptère, une gerbe de fleurs bénie. 

“On est tous ensemble, lié par la même chose : l’océan. Que ce soit les sauveteurs, les surfeurs, les nageurs ou les gens qui font du sauvetage sportif, on retrouve tout le monde dans le même événement, et ça me plaît beaucoup”, confie Camille, un surfeur canaulais. 

Un moment suspendu, alors que le soleil glisse ses derniers rayons sur la mer pour que chacun se souvienne de ceux qui ont vécu, et péri par l’océan.

► Retrouvez les images de cette fête de la mer ici
Lacanau : la Fête de la mer, un moment suspendu entre spiritualité et festivité ©France 3 Aquitaine
 

Rendez-vous intergénérationnel

Si l’événement rassemble les amateurs, il mélange aussi les générations, dans l’eau ou dans le public. Parmi les spectateurs, Lily, une dizaine d’années a déjà pris conscience de l’importance de ce moment. “Je trouve ça bien de se réunir tous ensemble et de rendre hommage aux gens qui sont morts”, explique la jeune fille. 

Non loin de là, Jean-Paul assiste à sa trentième fête de la mer. “C’est un hommage aux personnes disparues en mer mai aussi aux maîtres nageurs qui se démènent pour sauver les gens, nos plages étant dangereuses. Je trouve cela normal de leur rendre hommage”, détaille le Canaulais.


Sur fond de Covid-19 

Un temps fort pourtant émaillé par la Covid-19. Mais les organisateurs ont tenu à l’organiser, coûte que coûte. “En cette saison particulière, je trouvais cela important de maintenir l’événement et de partager tous ensemble un moment chaleureux”, estime Guillaume Counih, en charge des sauveteurs en mer du Médoc. 

Après la messe et le dépôt de la gerbe, une banda locale a réveillé les esprits avec un concert en plein-air, avant l'ouverture des animations, toute la soirée.





 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité