• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Vol Mérignac-Olbia : 124 passagers bloqués durant 17h à Bordeaux

© P. Séguineaud
© P. Séguineaud

L'avion devait décoller hier à 18h30 à destination d'Olbia en Sardaigne. Pour des raisons techniques l'avion n'a pu prendre son envol. Résultat les passagers sont restés bloqués à Mérignac jusqu'à 13h aujourd'hui.

Par C.O

Ils sont restés cloués au sol depuis hier 18H30 et jusqu'à 13h aujourd'hui. Ce matin l'ambiance dans le hall de l'aéroport etait plutôt tendue.

Prévu pour décoller à 18H30 hier à destination de Olbia (Sardaigne), leur avion de la compagnie Volotéa n'a finalement pas bougé de Mérignac. Si au début le personnel annonçait un retard de trente minutes, à 23h les passagers ont bien fini par comprendre qu'ils devraient passer la nuit sur place.

Après un long moment à négocier avec la compagnie pour que la nuit d'hôtel leur soit remboursée, ils sont finalement près de 80 à avoir donc dormi à l'hôtel Mercure à côte. C'est tout de même eux qui ont fait l'avance de la nuit... Les autres dormiront chez eux lorsque c'était possible.

Ce matin le  RDV était pris à 8h15 avec la compagnie. Une fois sur place les passagers enregistrent (à nouveau) leurs bagages. Puis, plus rien. Les valises sont bien au pied de l'avion sur le tarmac mais pas d'embarquement pour autant.
Et de la part du personnel, "aucune information sauf l'assurance de ne pas décoller si l'avion n'est pas fiable à 100%" raconte Philippe Séguineaud passager de ce vol malheureux.

"On pensait avoir une semaine de vacances, mais on a déjà perdu deux jours. C'est le repos d'une année fichu par terre. Nos vacances sont gâchées", raconte ce bordelais. 

Ce matin à 11h le commandant de bord leur annonce que l'avion a pris la foudre.
Selon un représentant de l'aéroport contacté par téléphone :

"la compagnie Volotéa attend une autorisation écrite de Boeing attestant de la capacité de l'avion à voler pour pouvoir décoller". 

Selon ce même représentant de l'Aéroport de Bordeaux, un bar roulant aurait été mis à la disposition des passagers pour pouvoir se désaltérer. Par ailleurs, ils pourraient être rapatriés dans le hall central pour plus de confort, la salle d'embarquement étant plus petite et moins confortable.

"Hier tout le monde prenait  avec bonne humeur, mais là ce matin ça rigole plus" explique Philippe Séguineaud.


A 13h15, après une intervention d'un technicien de Sabena sur l'aile de l'engin et l'accord de Boeing de prendre son envol, l'avion a finalement pu décoller. Aucun passager n'aurait annulé son voyage, tous seraient montés à bord. L'avion a atterri à 15h à Olbia.

 

L'attente des passagers

 

Sur le même sujet

G7 : La halle d'Iraty met le pays basque en vitrine

Les + Lus