• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Bataille autour des sabots

Un syndicat de maréchaux-ferrants estime que les podologues équins pratiquent illégalement leur métier. / © France 3 Limousin / V. Agut
Un syndicat de maréchaux-ferrants estime que les podologues équins pratiquent illégalement leur métier. / © France 3 Limousin / V. Agut

Qui a le droit de s’occuper des sabots des chevaux ? Une plainte a été déposée contre 15 podologues équins en France, accusé par des maréchaux-ferrants d’exercer illégalement.   

Par Christophe Bodin

"Pieds nus" ou fers pour les sabots des chevaux ? C'est un débat dans le monde du cheval, et qui fait polémique entre les maréchaux-ferrants et les podologues équins. Les uns accusant les autres de pratiquer illégalement le parage, autrement dit les soins des sabots.
 
Les maréchaux-ferrants diplômés jugent que les podologues équins outrepassent leurs fonctions.


Une plainte a été déposée contre 15 podologues équins en France, l'une d'elle exerce en Haute-Vienne.  Depuis 10 ans, Aurélie Matern est podologue équin. Elle fait du parage, l'entretien du "pied nu" du cheval, sans fer. Son métier n'est pas reconnu en France mais la jeune femme le revendique. Sa méthode, différente de la maréchalerie, est très en vogue chez les propriétaires de chevaux.

Pourtant aujourd'hui, le parage est un acte vétérinaire, officiellement confié aux maréchaux-ferrants. Cette profession est réglementée et reconnue par un diplôme. Ces diplômés jugent donc que les podologues équins outrepassent leurs fonctions, d’où le dépôt d’une plainte.

De leur côté, les podologues équins, qui exercent leur métier dans un vide juridique, espèrent que la loi évolue.
 

Sur le même sujet

Manifestation anti Monsanto Bayer

Les + Lus