Il n’y aura bientôt plus de boucher indépendant à Bellac

Le compte à rebours est lancé : dans 3 mois, le seul boucher charcutier de la commune haut-viennoise prendra sa retraite... Ce jeudi 14 février, il n’y avait toujours pas de repreneur à l'horizon.

Il était boucher depuis 34 ans. Mais aujourd'hui, le magasin de Charles Propin est en sursis. 
Dans trois mois, il prendra sa retraite sans avoir trouvé de repreneur. 
Une perspective difficile pour lui, mais aussi pour ses clients.

Charles Propin a pourtant multiplié les annonces, sans résultat. 
Récemment encore, il a tenté de passer le flambeau en formant de jeunes bouchers. Mais tous préfèrent aller... dans les grandes surfaces.

Car il y a tout de même d’autres bouchers dans la ville, mais ils travaillent dans une grande surface. 
Trois bouchers s’y répartissent les tâches, et ils se préparent même à accueillir un nouvel apprenti... 
Le plus âgé de la brigade a été artisan auparavant, et il ne regrette pas son choix. 

Reportage de Raphaël Abd Et Nour et Jean-Marie Arnal.