Des cigognes de passage dans le Limousin

Le spectacle est toujours joli à voir : des cigognes ont été aperçues dans le ciel de la Haute-Vienne. A l'aller comme au retour de leurs migrations, elles sont de plus en plus nombreuses à passer par le Limousin.
 

L'une des cigognes aperçues à Feytiat le 03 août 2020.
L'une des cigognes aperçues à Feytiat le 03 août 2020. © France 3 Limousin
Lundi 3 août, des habitants de Feytiat ont eu la chance de voir passer au-dessus de leur tête une dizaine de cigognes, qui se sont ensuite posées un moment dans les arbres.

Le site traditionnel de nidification des cigognes en France, c'est l'Alsace. Mais depuis les années 80, le plus gros des troupes niche surtout dans les marais de l'Ouest de la France. En Limousin, sauf un couple repéré l'an dernier et nichant près de l'Etang des Landes, elles ne sont que de passage, et seulement depuis quelques années. Mais elles sont de plus en plus nombreuses à passer ici.

"Chaque année on a des cas d'observation de cigognes", souligne Jérôme Roger, responsable territorial de la Ligue pour la Protection des Oiseaux Limousin. "La cigogne blanche devient vraiment régulière et même parfois abondante, on peut voir 10 oiseaux, des fois 50. On a eu des cas de centaine d'oiseaux arrêtés en Limousin", ajoute-t-il. "Les effectifs nicheurs des pays d'Europe du Nord augmentent, donc les oiseaux migrateurs lorsqu'ils passent chez nous sont plus nombreux".
 

En mai 2019, un couple de pélicans


Si en voir à cette période n'est pas exceptionnel, il est vrai que les oiseaux adaptent leurs pratiques aux changements climatiques. C'est le cas par exemple des hirondelles, fait savoir Jérôme Roger : "Il y a cent ans, les hirondelles arrivaient en Limousin début mars, voire le 10-15. Aujourd'hui on a des cas d'hirondelles qui arrivent les derniers jours de février, voire dès le 18."

Autre bizarrerie : l'an dernier, c'est un couple de pélicans qui a été photographié, toujours sur l'Etang des Landes en creuse. Mais sa présence n'avait rien à voir avec le réchauffement climatique. Il s'agissait simplement d'un "comportement erratique", en d'autres termes d'une simple balade.
 
Des cigognes de passage dans le Limousin ©France 3 Limousin
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature environnement