• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Dans les coulisses d'un contrôle technique

Le durcissement du contrôle technique a été repoussé de 6 mois. / © Nicolas Parent/Photo PQR/L'indépendant/Maxppp
Le durcissement du contrôle technique a été repoussé de 6 mois. / © Nicolas Parent/Photo PQR/L'indépendant/Maxppp

Notre rubrique dans les coulisses nous amène au coeur d'un centre de contrôle technique. Pour répondre à la colère des Gilets jaunes, Matignon a reporté de six mois le durcissement de cet examen, prévu le 1er janvier 2019. Pour mieux comprendre, rendez-vous chez un professionnel à Saint-Junien.

Par Mary Sohier

Amortisseur qui fuit, pneus lisses, phare cassé... Pas de doute la contre-visite est assurée pour ce véhicule. Le client aura deux mois pour représenter sa voiture. Ah le fameux contrôle technique... Il en donne des sueurs froides. Car mine de rien, c'est une inspection dans les moindres détails avec pas moins de 140 vérifications.

Ce jour-là, une quinzaine de voitures et utilitaires est scrutée et inspectée. Loin des cadences du début d'année avec des clients soucieux d'éviter de mauvaises surprises d'un contrôle technique devenu plus strict en mai dernier.

Le durcissement reporté de six mois

Le contrôle technique devait évoluer à nouveau le 1er janvier 2019. Finalement, le mouvement des Gilets jaunes aura eu raison du renforcement de la vigilance sur les système anti-pollution des moteurs diesel. Du moins, pour six mois de plus. Le 1er ministre, Edouard Philippe, ayant annoncé un moratoire autrement dit une suspension de ces nouvelles normes jusqu'en juin 2019. En clair, fortement décriée dès son annonce, la nouvelle mesure du seuil d'opacité des fumées sur les diesels pourrait ne jamais voir le jour. 

Le reportage de Romain Burot, Noëlle Vaille et Chantal Cogne :
Intervenants : Frédéric Ragot, contrôleur technique ; Jacques Burbaud, directeur du centre de contrôle technique ; Myriam Rougier, secrétaire.

Sur le même sujet

Remise de drones

Les + Lus