Haute-Vienne : début du casting pour un film événement sur le massacre d'Oradour-sur-Glane

Le réalisateur Milo Rau tournera son prochain film "Un Massacre" en juin 2022, en Haute-Vienne, sur l'histoire d'Oradour-sur-Glane. Un film participatif avec plusieurs centaines de figurants. Le casting est lancé.

Le village martyr d'Oradour sur Glane
Le village martyr d'Oradour sur Glane © André Abalo F3 Limousin

Ce sera l'un des événements du début de l'été 2022 en Haute-Vienne.

En pleine élection présidentielle française, le réalisateur Suisse Milo Rau et son équipe se rendront à Oradour-sur-Glane pour tourner un film sur le massacre du 10 juin 1944.
Le film parlera des victimes et des bourreaux, des résistants et des collaborateurs, des civils et des soldats.

643 figurants

Ce long-métrage sera une création participative, avec des acteurs professionnels mais aussi de nombreux figurants du Limousin, 643 au total, du nombre des victimes du massacre d'Oradour.
Un premier casting sera organisé à Limoges les 29 et 30 juin, le lieu sera précisé.

D'ici-là, les postulants sont invités à faire parvenir leur candidature au mail suivant : tania.magy@theatre-union.fr, au plus tard avant le 28 juin 2021 à 12h.

Des figurants sont recherchés pour interpréter des rôles différents : civils, combattants de la Résistance, collaborateurs, soldats de la Wehrmacht, officiers de la Gestapo.
Aucune expérience n'est requise, mais le choix du personnage à incarner doit être motivé dans la candidature.

Un projet porté par le monde du théâtre

Milo Rau est un dramaturge et directeur de théâtre Suisse, dont les créations - pièces de théâtre ou films - portent toujours sur des sujets sociétaux et politiques, rarement consensuels, comme sa pièce "Hate Radio" sur le génocide au Rwanda, ou son film "Le Nouvel Evangile".

Le film "Un massacre" est un projet du Théâtre de l’Union à Limoges et du NTGent en Belgique, en coopération avec La Mégisserie de Saint-Junien et le Théâtre du Cloître de Bellac.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
oradour-sur-glane culture histoire cinéma