• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Haute-Vienne : près d'un an après l'accident industriel mortel, Meuzac attend le retour de Minerva Oil

MEUZAC 19h15 : l'usine de Minerva Oil en flamme. / © Franbce 3/Marie-France Tharaud.
MEUZAC 19h15 : l'usine de Minerva Oil en flamme. / © Franbce 3/Marie-France Tharaud.

Le 26 octobre 2017, la petite commune de Meuzac, en Haute-Vienne, subit le plus gros accident industriel de l'année en France sur le site de Minerva Oil. Près d'un an plus tard, les Meuzacois attendent l'inauguration de la nouvelle usine. 

Par AR

Mardi 26 octobre 2017, en tout début d'après-midi, les habitants de Meuzac, en Haute-Vienne, sont surpris par un panache de fumée noire qui s'élève dans le ciel.

Un incendie s'est déclaré sur le site industriel de Minerva Oil, qui produit de l'huile à moteur. Malgré l'intervention des pompiers, les flammes se propagent, et les cuves d'hydrocarbure explosent, les unes après les autres. Les soldats du feu reçoivent du soutien depuis les départements alentours. 

Un homme est porté disparu : un plombier trentenaire, qui travaille pour une entreprise extérieure, et devait faire des soudures sur l'une des cuves. Il ne survivra pas. 

→ Archives : le 26 octobre, un gigantesque incendie se déclare sur le site de Minerva Oil, à Meuzac
 
Incendie Minerva Oil à Meuzac (87)
Depuis le début d'après-midi, 100 pompiers combattent les flammes à l'usine Minerva Oil de Meuzac. Un site de conditionnement et de fabrication d'huile pour l'industrie et les transports. Intervenant : Christian Redon-Sarrazy, maire de Meuzac.  - France 3 - Marie-France Tharaud/Margaux Blanloeil/Philippe Ruisseaux.

 
Une usine de 5000 m2 en construction 

 
Un an plus tard, le choc s'est estompé, et les habitants attendent avec impatience la fin de la construction du nouveau site de Minerva Oil.

"La vie va reprendre, tranquillement, très discrètement, car c'est dans l'ADN de cette société", explique Pierre Massy, qui préside la chambre de commerce et d'industrie de la Haute-Vienne. Parce que c'est dans sa culture et en raison du drame, le patron de l'usine n'a pas souhaité s'exprimer au micro de France 3 Limousin. 

Tout va très très vite


Au lendemain du drame, l'entreprise reprenait son activité dans des locaux provisoires à Feytiat. Sans abandonner Meuzac : depuis la délivrance du permis de construire de la nouvelle usine, le 9 avril 2018, pas un jour n'a été perdu sur le chantier. "Tout va très très vite", souligne le maire, Christian Redon-Sarrazy. 

Car l'histoire de fabricant d'huile de moteur, la seule 100% "made in France", s'inscrit depuis 80 ans sur la commune, et y fait travailler une cinquantaine de salariés. 

La nouvelle usine, implantée sur un terrain un peu plus éloigné du village, doit ouvrir en novembre pour permettre la reprise de la production d'ici quelques mois, dans des conditions de sécurité maximum, assure la préfecture. 
 
Près d'un an après l'accident industriel mortel, où en est Minerva Oil à Meuzac ?
Intervenants : Pierre Massy, Président Chambre de commerce et d'industrie Haute-Vienne, Christian Redon-Sarrazy, Maire de Meuzac, Raphaël Le Méhauté , Préfet de Haute-Vienne Equipe : DESCUBES Cécile, BUROT Romain, SPIELVOGEL Sophie


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus