La saison des marchés aux plantes est lancée : faut-il cultiver ses légumes pour plus d'autonomie?

La saison des marchés aux plantes s'est ouverte en Haute-Vienne le 27 mars 2022 à Isle près de Limoges. Cultiver ses légumes, un enjeu d'avenir alors que la question de l'autonomie alimentaire se pose en Europe en raison de la guerre.

C'est traditionnellement le marché qui lance la saison en Haute-Vienne. Les amis des fleurs d'Isle proposaient dimanche 27 mars 2022 leur traditionnel marché aux plantes, au parc des Bayles. Ce marché aux plantes à ciel ouvert accueille 50 exposants pépiniéristes, rosiéristes ou même artisans proposeront leurs productions aux amoureux des plantes.

"Il faut faire les plantations si on veut que ça prenne un peu racine avant l'été, avant les grosses chaleurs, explique cette visiteuse. Il faut agrémenter le jardin car il y a beaucoup de choses qui ont dépéri pendant l'hiver donc on repeuple le jardin le plus possible". 

Attention, si tout peut se planter, il vaut mieux patienter pour les produits maraîchers. "Tant que la semaine sainte entre Rameaux et Pâques n'est pas passée, moi je ne plante pas" confie ce jardinier amateur. 

La période des Saints de glace qui commence le 11 mai est souvent une période redoutée car selon la croyance populaire, des gelées sont possibles jusqu’au 13 mai. 

Faire pousser ses propres légumes : un enjeu d'avenir à l'heure de la guerre ?

Au sortir du premier confinement au printemps 2020, nous avions demandé quelques conseils pour tendre à une certaine autonomie alimentaire à Christophe Gatineau, agronome, cultivateur, auteur limousin, des conseils à retrouver ici. Cette question est loin d'être anecdotique en ce mois de mars 2022 alors que la guerre entre la Russie et l'Ukraine interroge notre capacité à garantir la souveraineté alimentaire de l'Europe.

 "La famine en France, une réalité qui nous pend au nez", c'est le titre de l'article qu'il a publié sur son site le jardin vivant ce 27 mars 2022.  Il y fait part de ses inquiétudes suite à la proposition des ministres européens de l’Agriculture de débrider la production agricole en réaction à la menace d’une famine, le 22 mars 2022. "Que la fête soit belle avec plus de pesticides, d’engrais chimiques, d’hormones de synthèses… et moins de biodiversité" s'est alarmé l'agronome.

Si le conflit russo-ukrainien s’enlise, les premières difficultés alimentaires pourraient donc apparaître en France dès l’année prochaine [2023]

Tribune de Christophe Gatineau dans le magazine Marianne.

"Nos sols pourront-ils soutenir durablement la production d’énergie et nourrir le pays dans le même temps ? Personne n’en sait rien". alerte-t-il dans une tribune que l'on peut lire sur le site du magazine Marianne

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité