Cet article date de plus de 5 ans

Les repreneurs potentiels de La Borie dévoilent leur projet

La Borie, à Solignac en Haute-Vienne, pourrait devenir un centre de soins et de rééducation pour artistes. Pour la première fois, les potentiels repreneurs acceptent de dévoiler leur futur projet. Un projet porté par la Mutualité Limousine et le directeur artistique du label Laborie Jazz. 
Le château de la Borie à Solignac, aujourd'hui en friche
Le château de la Borie à Solignac, aujourd'hui en friche © photo amateur
Le sort du domaine de la Borie à Solignac, en Haute-Vienne est en suspens. Le tribunal de grande instance de Limoges a examiné lundi 8 juin 2015 à huis clos le dossier de reprise de la fondation la Borie. Un seul projet est encore en lice. Il s'agit de la création d’une maison de repos pour artistes. Un projet porté par la Mutualité limousine et le directeur du label Laborie jazz, Jean-Michel Leygonie. 

 Un seul repreneur

Les autres dossiers n’ont pas été retenus, faute d’assurances sur leur financement par des subventions publiques. Le TGI de Limoges a mis son jugement en délibéré. Validera t-il le projet de reprise par la Mutualité? Il se prononcera le 22 juin prochain.
Les jardins de la Borie sont en friche depuis la mise en liquidation judiciaire de la Fondation la Borie fin mars 2015
Les jardins de la Borie sont en friche depuis la mise en liquidation judiciaire de la Fondation la Borie fin mars 2015 © Cécile Descubes


De 5 à 10 millions d'euros d'investissement 

Mais pour la 1ère fois, les potentiels repreneurs ont accepté de dévoiler leur futur projet. Avec à la clé 50 emplois au bout de trois ans.
Un investissement de 5 à 10 millions d'euros en plus du rachat du site par la Mutualité limousine. Le projet est né en octobre, bien avant que la liquidation judiciaire ne soit prononcée le 31 mars 2015. Mais rien n'est acquis. Une étude de marché doit être réalisée afin d'obtenir le financement du ministère de la Santé pour la future structure d'accueil médicalisée.

Voyez notre reportage : 


durée de la vidéo: 02 min 03
LA BORIE PROJET MUTUALITE LIMOUSINE

Intervenants : Michel Dubech, directeur général Mutualité Limousine; Franck D'Attoma, directeur offre de soins A.R.S. Limousin.
 

L'intégralité de l'interview de Michel Dubech, directeur général Mutualité Limousine :

durée de la vidéo: 03 min 45
LA BORIE ITW MICHEL DUBECH

Par ailleurs, le pianiste Yaron Herman, révélé par le label Laborie jazz il y a une dizaine d'années, a également été entendu lundi 8 juin 2015 au Tribunal de grande instance de Limoges. Il souhaite racheter ses droits au label en sommeil aujourd'hui, et qui appartient à la fondation la Borie liquidée en mars dernier. Le musicien a fait savoir qu'il voulait retrouver "sa liberté artistique". 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie culture justice société