Appel à la vigilance suite à du démarchage à domicile à Limoges

Illustration - La police de Limoges appelle à la vigilance quant au démarchage à domicile / © Christelle Besseyre - MaxPPP
Illustration - La police de Limoges appelle à la vigilance quant au démarchage à domicile / © Christelle Besseyre - MaxPPP

Suite à des méthodes de vente agressives concernant un nettoyage de toiture chez une personne âgée de Limoges, la police Nationale appelle à la vigilance quant au démarchage à domicile.

Par Martial Codet-Boisse

Une personne âgée résidant dans le quartier de Beaubreuil à Limoges a été abusée ce mois de décembre par du démarchage à domicile forcé. Des policiers de la Bastide et des enquêteurs de la Sureté Départementale ont constaté sur place que, lors d'un nettoyage de toiture, des méthodes agressives avaient été employées par des gens du voyage.
 

300 € puis 1200€


La victime a confirmé la vente de prestations forcées sur la base d'un devis puis d'avoir versé 300 € avant, le lendemain, de se voir réclamer 1200 € en espèces. L'un des 3 auteurs, responsable des travaux âgé de 54 ans, a reconnu les faits. Il s'est vu remettre une convocation au tribunal pour le printemps prochain. La police appelle à la vigilance sur ce type de démarchage et colportage.
 

Rappel des règles concernant démarchage et colportage


- Une bonne visibilité du vendeur (coordonnées postales, téléphoniques et électroniques) et de la société dont il distribue les produits 
- Caractéristiques essentielles du bien ou du service 
- Date ou délai auquel le professionnel s'engage à livrer le bien ou à exécuter le service
- Conditions d'exécution du contrat 
- Prix et conditions de paiement 
- Conditions, délai et formalités d'exercice du droit de rétractation du client, avec bordereau de rétractation 
- Conditions de mise en œuvre des garanties légales ou commerciales
- Disponibilité des pièces détachées 
- Médiateur de la consommation compétent en cas de litige
- Remettre au consommateur un contrat de vente de biens ou de services ainsi qu'un formulaire type de rétractation

Si le démarcheur ou colporteur ne respecte pas ces règles, il encourt une amende administrative (3 000 € pour une personne physique, 15 000 € pour une personne morale).







 

Sur le même sujet

Les + Lus