• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Une application qui lutte contre le gaspillage alimentaire désormais disponible à Limoges

"Too good to go", une application de lutte contre le gaspillage alimentaire est disponible à Limoges depuis trois mois. / © France 3 Limousin
"Too good to go", une application de lutte contre le gaspillage alimentaire est disponible à Limoges depuis trois mois. / © France 3 Limousin

Too good to go est une application pour smartphone qui permet d’acheter des invendus à moindre coût, chez son boulanger, son épicier, son boucher… Depuis deux mois, les commerçants de Limoges peuvent y proposer leurs produits.

Par Anouk Passelac

En France, dix millions de tonnes d’aliments sont gaspillés chaque année, selon l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe). Un chiffre qui énorme qui laisse songeur… et fait agir. En juin 2016, l’application Too good to go, qui lutte contre le gaspillage alimentaire, est lancée. Et depuis plus de trois mois, elle a débarqué à Limoges.

L’application permet aux commerçants de proposer leurs invendus à moindre coût. Sur la plateforme, les utilisateurs peuvent acheter des paniers de produits au tiers, voire au quart de leur valeur. La réservation est faite le matin, et le panier est disponible dans la journée, directement chez le commerçant.

Une application qui lutte contre le gaspillage alimentaire désormais disponible à Limoges
Intervenants: Matthieu Chotard, vendeur en boulangerie / Delphine Toulisse, responsable d'une Boulangerie. Reportage: Philippe Tanger, Jean-Marie Arnal, Chantal Cogne.

"Tout le monde est gagnant"


Delphine Toulisse, gérante d’une boulangerie limougeaude, n’a pas hésité une seule seconde avant de s’inscrire sur l’application :

Tout le monde est gagnant : nous on ne jette plus rien et le client peut venir réserver le matin et avoir son repas le soir, à moindre coût.

Tous les produits frais et périssables sont concernés, chez le boulanger, le boucher, le poissonnier… voire l’hôtel qui propose des petit-déjeuner à prix cassé.

A Limoges, une quinzaine de commerçants proposent leurs invendus sur l’application. Depuis sa création, l’application est déployée dans une quarantaine de villes et compte 400 000 utilisateurs. En 2017, elle a permis d’éviter de jeter aux ordures l’équivalent de 350 000 repas.

Sur le même sujet

L'avenir de l'aéroport de Bassillac

Les + Lus