Alerte canicule en Nouvelle-Aquitaine : quels sont les critères pour déclencher une alerte ?

A partir de ce mercredi 15 juin, une vague de chaleur se met en place en France. Le sud-ouest devrait connaître des températures maximales en journée, comprises entre 35 et 39° (à l'ombre). L'alerte canicule a été déclenchée dans la majorité des départements de Nouvelle-Aquitaine.

Ce mercredi 15 juin, Météo France a placé 23 départements en alerte Orange canicule. En Nouvelle-Aquitaine, sont concernés :  la Gironde, les Landes, les Pyrénées-Atlantiques, le Lot-et-Garonne, la Dordogne, les Deux-Sèvres, la Vienne, la Charente-Maritime, la Charente. 

Pour l'heure, la Corrèze, la Creuse et la Haute-Vienne ne sont pas concernées et restent en vigilance jaune. 

Il faut savoir que le plan national canicule dispose de 4 niveaux :

  • le niveau 1 de veille saisonnière, activé systématiquement entre le 1er juin et le 31 août partout en France pour assurer le suivi des indicateurs.
  • le niveau 2 (jaune) est un niveau d'avertissement avec une veille renforcée.
  • le niveau 3 (orange) permet de prendre les mesures pour protéger la population.
  • le niveau 4 (rouge) est un niveau de crise.

Températures maximales et durée du phénomène

Si le niveau "Orange", qui correspond à une canicule, n'est pas (encore) déclenché, c'est parce que la définition de la "canicule" est précise. Elle repose sur les températures prévues le jour, la nuit, et sur la durée du phénomène. Comme le précise Santé Publique France, la canicule correspond à une "période de chaleur intense pour laquelle les moyennes sur 3 jours consécutifs des températures de nuit et de journée atteignent ou dépassent les seuils départementaux, et qui est susceptible de constituer un risque sanitaire notamment pour les personnes fragiles ou surexposées."

Des indicateurs biométéorologiques sont effectivement fixés pour chaque département. Dans la cadre du SACS (Système D’alerte Canicule Et Santé), sont déterminés des seuils minimaux (IBMn) et des maximaux (IBMx). Si ces seuils risquent d'être atteints ou dépassés pendant 3 jours d'affilée, l'alerte (niveau 3 / orange) peut être déclenchée. Cette alerte permet aux préfectures, de mobiliser, si nécessaire, des moyens de prévention et des dispositifs sanitaires précis.

Ces indicateurs et les seuils ont été calculés pour la première fois en 2004 dans le premier plan canicule mis en place après la surmortalité de l'été 2003. Ce sont 14 villes pilotes qui ont été retenues pour les calculs. Bordeaux, Dijon, Grenoble, Le  Havre, Lille, Limoges, Lyon, Marseille,  Nantes,  Nice,  Paris,  Strasbourg,  Toulouse  et  Tours.

Dans chacune de ces villes, les températures minimales et maximales du 1er juin au  31 août entre 1973 et 2003 ont été passées au crible. Ce qui a permis de dégager des moyennes. Pour définir les seuils à risque, ces données ont été croisées avec la mortalité et la surmortalité estivale sur cette même période. C'est ainsi qu'on a pu s'apercevoir que la population du sud, plus habituée aux fortes chaleurs, résistait à des températures plus élevées que les gens du nord du pays. Les IBMn et IBMx ne sont donc pas les mêmes qu'on habite en Nouvelle-Aquitaine ou dans les Hauts-de-France.

Quels sont les IBM en Nouvelle-Aquitaine ?

A l'intérieur même de la Nouvelle-Aquitaine, les indicateurs ne sont pas les mêmes que l'on soit à l'intérieur des terres, en façade maritime ou en altitude.

Ainsi, l'alerte canicule ne sera déclenchée dans les départements si ces seuils sont atteints et perdurent trois jours :

  • Charente : 36° le jour, 20° la nuit
  • Charente-Maritime : 35° le jour, 20° la nuit
  • Corrèze : 36° le jour, 19° la nuit
  • Creuse : 34° le jour, 20° la nuit
  • Dordogne : 36° le jour, 20° la nuit
  • Gironde : 35° le jour, 21° la nuit
  • Landes : 35° le jour, 20° la nuit
  • Lot-et-Garonne : 36° le jour, 20° la nuit
  • Pyrénées-Atlantiques : 34° le jour, 20° la nuit
  • Deux-Sèvres : 35° le jour, 20° la nuit
  • Vienne : 35° le jour, 19° la nuit
  • Haute-Vienne : 34° le jour, 20° la nuit

A partir de ce mercredi, les températures diurnes pourraient atteindre 40° localement, et certaines températures nocturnes pourraient rester élevées, ce qui justifie ce passage en alerte "canicule" dans certains départements.

"Canicule" ou pas, alerte ou pas, protégez-vous !

En cas de forte chaleur, il existe un certain nombre de recommandations pour faire face à cette situation et protéger sa santé : n'oubliez pas de vous hydrater, de manger en quantité suffisante, de maintenir votre habitat au frais, d'éviter l'alcool et les efforts physiques.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité