Des menus végétariens durant une semaine dans les cantines scolaires de deux collèges de la Haute-Vienne

Des plats, sans viande, pendant une semaine, dans les cantines de deux collèges de Haute-Vienne. Du 9 au 13 octobre 2023, l'association Assiettes Végétales, propose un plat du jour végétarien aux collégiens.

Une première en Haute-Vienne ! À l'occasion de la semaine nationale "tour du monde", l'association Assiettes Végétales initie, au total, 760 collégiens de Haute-Vienne à une cuisine internationale et végétarienne.

Le temps d'une semaine, du 9 au 13 octobre 2023, les collèges Maryse-Bastié et André-Maurois, proposeront chaque jour, à la cantine, un plat principal végétarien inspiré d'une région du monde différente. 

Inscription des établissements sur la base du volontariat

Depuis 2018, la mission de l'association à but non lucratif Assiettes Végétales est de promouvoir une alimentation plus végétale en travaillant main dans la main avec la restauration collective. L'association est, par ailleurs, soutenue par Valérie Masson Delmotte, climatologue et coprésidente du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC).

Les semaines "tour du monde" sont organisés depuis un peu plus d'un an, mais cette année, en 2023, c'est la première fois que l'événement se décline au travers de tout l'hexagone. Au total, ce sont 220 restaurants collectifs (collèges, lycées, restaurants universitaires, d'entreprises et hospitaliers) qui se sont inscrits, pour cette semaine de découverte végétarienne. 

"En Haute-Vienne, c'est la première fois qu'on travaille avec le Conseil départemental sur la restauration scolaire des collèges. L'événement a été relayé auprès des établissements, qui eux, ont eu la liberté de participer à l'événement. C'est vraiment sur la base du volontariat que ces deux établissements, le collège Maryse-Bastié, à Nantiat et le collège André-Maurois, à Limoges se sont inscrits", explique Marine Fahy, la chargée de développement de l'association.

"C'est possible, y compris sur des terres d'élevage, comme le Limousin"

Si seuls deux collèges de la Haute-Vienne participent, cette année, à l'appel de la semaine végétarienne dans les cantines, l'association reste positive : "C'est une bonne nouvelle, surtout dans des terres qui sont plus réputées comme des terres d'élevages et des terres, où le végétarien a encore du mal à s'installer dans la restauration scolaire", appuie Marine Fahy. 

Que dit la loi sur les menus végétariens dans les cantines scolaires ? 

La loi EGalim, en vigueur depuis 2019, impose un menu végétarien hebdomadaire à l'ensemble de la restauration scolaire. Plus récemment, la loi Climat et résilience du 24 août 2021, ouvre la porte, dans le cadre d'une expérimentation, à une option végétarienne quotidienne dans toutes les cantines gérées par l'État et les entreprises publiques nationales (Crous, Armées, hôpitaux publics et prisons). 

Pour le moment, la loi ne fixe pas de maximum de fréquence, en termes de repas végétariens dans les cantines scolaires. L'agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES) expliquait en 2021, dans une note que "l'augmentation du nombre de menus sans viande ni poisson, [...], ne modifie pas l’équilibre nutritionnel des enfants. Il n’est donc pas pertinent de proposer une fréquence maximale de tels menus". 

Les Français, 4e plus gros consommateurs de viande et de poisson de la planète

Dans son communiqué de presse, l'association Assiettes végétales explique qu'en "diversifiant les sources de protéines, en augmentant la part de plats végétariens, c'est l'un des moyens les plus efficaces de lutter contre le changement climatique". Les Français seraient mauvais élèves en termes d’alimentation végétale, classés 4ᵉ plus gros consommateurs de viande et de poisson et de la planète. Selon le site de l'Ademe, un repas à base de bœuf émet 7 kg de CO2 contre 0,5 kg de CO2 pour un repas végétarien.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité