• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Cap vers le bio pour des agriculteurs de Haute-Vienne

Le Limousin regroupe sur son territoire près de 41% de vaches allaitantes bio de Nouvelle-Aquitaine. / © François Destoc / MaxPPP
Le Limousin regroupe sur son territoire près de 41% de vaches allaitantes bio de Nouvelle-Aquitaine. / © François Destoc / MaxPPP

Changer de modèle pour travailler de manière plus responsable, les agriculteurs sont de plus en plus nombreux à se tourner vers le bio. Illustration en Haute-Vienne : après deux ans de transition, un couple de la Jonchère Saint-Maurice va obtenir sa certification en mai.
 

Par Justine Saint-Sevin

Ils ont mis fin à trente années d’agriculture conventionnelle. Voilà deux ans que Loup et Nathalie Fressinaud, exploitants laitier près d’Ambazac en Haute-Vienne, ont entamé leur conversion au bio. Un choix éthique et logique pour le couple d’agriculteurs réticents depuis des années à l’utilisation d’antibiotiques.

S’ils ne pourront acheter leur certification qu’en mai, sur le terrain les changements sont déjà opérés. Les sols et les aliments donnés à leurs dix-huit vaches sont bio, condition sine qua non pour se voir délivrer le précieux graal. Précieux, car produire bio a un coût et que la certification ouvre à des subventions vitales pour l’exploitation selon le couple. D'ailleurs, trois agriculteurs sous label bio ont assigné l'Etat en justice vendredi pour des retards de paiement de subventions européennes.
 

Ce qui est embêtant c’est d’être obligé de pleurnicher, alors qu'on vous dit que vous avez le droit à ça, à ça et qu’il faut demander. Et qu’au final, ça prend du retard et que ce que vous avez demandé vous l’attendez encore", confie Nathalie Fressinaud.
 

Haute-Vienne : des agriculteurs se tournent vers le bio
Changer de modèle pour travailler de manière plus responsable, les agriculteurs sont de plus en plus nombreux à se tourner vers le bio. Illustration en Haute-Vienne : après deux ans de transition, un couple de la Jonchère Saint-Maurice va obtenir sa certification en mai. Intervenants : Loup Fressinaud, producteur laitier, Nathalie Fressinaud, productrice de fromages - Charles Lemercier et Pascal Coussy


Quelques chiffres du bio en Limousin


Une situation partagée par de nombreux exploitants de la région. En effet, si l’on en croit les chiffres 2017-2018 de la FRAB Nouvelle-Aquitaine et de l’Agence Bio, le Limousin regroupe sur son territoire près de 41% des vaches allaitantes bio de Nouvelle-Aquitaine. La Haute-Vienne est d’ailleurs leader dans le domaine.

Loup et Nathalie s’inscrivent donc dans une tendance générale de conversion vers le bio. D’après le guide 2018-2019, édité par Agrobio 87, Agrobio 19 et la FRAB Nouvelle-Aquitaine, le nombre de fermes bio augmente ces dernières années sur les trois départements limousins. Début 2018, la Haute-Vienne comptait 362 fermes bio, contre 294 en Corrèze et 210 en Creuse.
 
Quelques chiffres sur les fermes bio à travers le territoire français. / © Capture d'écran Guide Bio par Agrobio 87, Agrobio 19 et la FRAB Nouvelle-Aquitaine
Quelques chiffres sur les fermes bio à travers le territoire français. / © Capture d'écran Guide Bio par Agrobio 87, Agrobio 19 et la FRAB Nouvelle-Aquitaine

A lire aussi

Sur le même sujet

Le feu est maîtrisé au parking Salinières

Les + Lus