• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Rochefort : l'agriculture bio veut se faire entendre dans les négociations sur la PAC

L'agriculture bio veut se faire entendre dans les négociations sur la PAC / © Stéphane Hamon, Francetv
L'agriculture bio veut se faire entendre dans les négociations sur la PAC / © Stéphane Hamon, Francetv

À l'occasion de l'ouverture du Salon de l'Agriculture à Paris, le Président de la République a plaidé pour de réelles stratégies agricoles européennes. Alors que la nouvelle PAC se prépare, la filière bio veut faire entendre sa voix.

Par Sophie Goux

Les agriculteurs bio veulent se faire entendre dans la nouvelle Politique Agricole Commune. Comme tous les agriculteurs, ils veulent vivre de leur métier et mettre en place des circuits commerciaux qui le leur permettent.

L'idée serait de laisser les producteurs fixer leurs prix. Et ne plus laisser les coopératives ou surtout la grande distribution le faire à leur place. Les agriculteurs suisses et allemands le font déjà, en France, la filière bio voudrait en faire un modèle européen. 

Comme l'explique Guillaume Riou, le président de la FNAB (Fédération Nationale de l'Agriculture Biologique), l'agriculture bio rend des services multiples à la population.

 Quand on ne répand plus d'azote, on protège l'eau. Quand on n'utilise plus de pesticides, on protège la bio-diversité.


L'objectif est ambitieux, mais le nombre d'agriculteurs bio ne cesse d'augmenter, les consommateurs achètent de plus en plus  du bio. selon le baromètre de consommation et de perception des produits bio en France, 88% des Français affirment avoir consommé un produit bio en 2018. Alimentation, cosmétique, produits d'entretien, d'hygiène, le bio séduit de plus en plus en France et en Europe.

Reportage dans un élevage laitier bio de Charente-maritime, Anne-Marie Baillargé, Stéphane Hamon et Thierry Cormerais. Intervenants : Yann Bégaud, producteur de lait bio. Guillaume Riou, président de la FNAB (Fédération Nationale de l'Agriculture Biologique).
 
L'agriculture bio veut se faire entendre dans les négociations sur la PAC
Anne-Marie Baillargé, Stéphane Hamon et Thierry Cormerais.

Sur le même sujet

La Cimade dénonce les conditions de rétention au centre d'Hendaye

Les + Lus