Couacs pour la fac à distance à Limoges

En période de confinement, les cours dans les écoles, collèges, lycées, BTS et années préparatoires se font en présentiel. Les autres élèves étudient chez eux avec parfois des ratés comme à Limoges…
 
Embouteillage informatique, Yasmine Chainchilla, étudiante en 1ère année de droit à Limoges, rencontre des problèmes de connexion
Embouteillage informatique, Yasmine Chainchilla, étudiante en 1ère année de droit à Limoges, rencontre des problèmes de connexion © FTV - Matthieu Dègremont
Yasmine Chainchilla, 19 ans, est étudiante en 1ère année à la faculté de droit de Limoges, les cours en distanciel sont pour elle une vraie épreuve :

"Certains essayent de venir sur le site 5 ou 10 minutes avant le cours, un quart d'heure avant la fin. On s'est retrouvés de 88 à 170 personnes donc ça a tout fait sauter !"

Des couacs informatiques confirmés par Laurent Berthier, maître de conférences en droit public :

"Beaucoup d'étudiants déjà se sont plaints de difficultés de connexion si bien que l'on essaye de bricoler une pédagogie en continu à distance. On est un petit peu soumis à l'aléa technologique."
Couacs pour la fac à distance à Limoges
Pierre Marie Preux, professeur d'épidémiologie à la Faculté de médecine, est un habitué des cours magistraux, seulement l'amphi est vide. Ses cours sont en direct, enregistrés également, une nouveauté pour lui:

"Je n'ai pas de retours par rapport à mon cours d'hier. C'était manifestement correct, le son était correct. Je n'ai pas pour l'instant fondamentalement changé ma façon d'enseigner. On va voir progressivement en fonction du retour des étudiants."
Dans un amphithéâtre vide de la Faculté de médecine de Limoges, Pierre-Marie Preux donne ses cours transmis en direct et enregistrés
Dans un amphithéâtre vide de la Faculté de médecine de Limoges, Pierre-Marie Preux donne ses cours transmis en direct et enregistrés © FTV - Matthieu Dègremont

Un car-régie pour les cours

A la Faculté de médecine, 50.000 € ont, entre autres, été investis pour acheter un car-régie tout neuf, en rodage...

"Les travaux ont été finalisés la semaine dernière. C'est quelque chose que l'on avait anticipé. Pour être très honnête, on est en phase de rodage car le matériel vient juste d'être installé. Les quelques petits couacs vont être résolus dans les jours à venir." Bertrand Courtioux, doyen de la Faculté de pharmacie

Des améliorations attendues, la Faculté de médecine a enregistré jusqu'à 550 connexions hier mardi 3 novembre. Les examens commencent dès ce mercredi à l'instar des 6e année de pharmacie.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement santé société coronavirus/covid-19