Covid-19 : les aéroports du Limousin reprennent le dessus

Publié le Mis à jour le
Écrit par Colyne Rongere
Fin 2021, l'aéroport Limoges-Bellegarde devrait enregistrer une légère hausse du trafic par rapport à l'an dernier, notamment grâce aux vols à destination d'Ajaccio, ouverts depuis début juillet.
Fin 2021, l'aéroport Limoges-Bellegarde devrait enregistrer une légère hausse du trafic par rapport à l'an dernier, notamment grâce aux vols à destination d'Ajaccio, ouverts depuis début juillet. © André Abalo

Des chiffres en hausse, des ouvertures de lignes et de nouveaux investissements... L'année 2020 et les conséquences de la pandémie sur les aéroports du Limousin semblent s'éloigner pour laisser place à des jours meilleurs.

Après une année 2020 rythmée par la crise sanitaire, les aéroports de l'ex-Limousin reprennent le dessus. L'heure est au bilan et les chiffres sont plutôt rassurants.

Limoges : le succès des vols à destination d'Ajaccio

Si en octobre 2020 à Limoges, les vols hebdomadaires vers les 5 destinations d'Angleterre n'enregistraient qu'un taux de remplissage de 30 %, le directeur de l'aéroport Limoges-Bellegarde, Philippe Thibaut indique que les lignes sur l'Angleterre ont "bien repris jusqu'à fin novembre 2021".

Un chiffre conforté notamment par la réouverture en mai dernier de la liaison Limoges-Southampton. Elle avait fermé en mars 2020 suite à la liquidation de la compagnie aérienne britannique Flybe.

Enfin, de nouveaux vols à destination d'Ajaccio (Volotea) ont permis à l'aéroport Limoges-Bellegarde d'attirer des voyageurs, sur la période juillet-novembre. Cette liaison a comptabilisé 7 800 passagers, au total.

Si le bilan n'a pas encore été définitivement chiffré pour 2021, l'aéroport Limoges-Bellegarde table actuellement sur une hausse de 2 % du trafic de novembre 2020 à novembre 2021.

Brive : l'objectif, reprendre son rythme de croisière

Du côté de l'aéroport Brive-Vallée de la Dordogne aussi "l'activité est bien repartie", confie son président Julien Bounie.

En 2019, l'aéroport avait comptabilisé 95 000 passagers. Un chiffre en nette baisse en 2020 en raison de la crise du covid.

Cette année, le bilan est meilleur avec près de 42 000 passagers sur toute l'année. Les vols en direction de Londres et Porto n'ayant pourtant repris qu'au mois de juillet.

Sur ces deux derniers mois, l'aéroport Brive-Vallée de la Dordogne enregistre de "très bonnes statistiques" indique son président, avec 14 000 passagers au total.

Quoi de neuf ?

L'aéroport Brive-Vallée de la Dordogne compte sur sa nouvelle liaison Brive-Bruxelles pour attirer de nouveaux voyageurs, des Belges en l’occurrence, en Corrèze d'avril à octobre prochain.

Grâce aux chiffres de 2021, Julien Bounie annonce également plusieurs investissements : des travaux au niveau du bâtiment d'aviation et la création d'un deuxième parking pour s'adapter à la fréquentation en hausse de l'aéroport, par exemple.

Enfin, l'aéroport de Brive-Vallée de la Dordogne a annoncé le renouvellement de l'exploitation de la ligne aérienne Brive-Paris Orly à la compagnie Amelia, sous-traitant du groupe Air France pour les 4 prochaines années. Dès le 5 janvier prochain, deux rotations seront proposées chaque semaine, avec la possible ouverture d'une troisième prochainement.

Ainsi, l'aéroport briviste se félicite de pouvoir maintenir l'ensemble de ses vols les prochaines années, à destination d'Ajaccio, Porto, Paris, Londres et bientôt Bruxelles.

À Limoges, l'aéroport annonce également "de nouvelles choses" pour l'année prochaine. Son site internet promeut déjà un vol inédit à destination de Marrakech sur la période avril-octobre.

Suite au succès de ses vols pour Ajaccio, Limoges-Bellegarde prévoit déjà de renouveler la vente de billets pour l'Île de beauté.

Seul point d'interrogation : la prochaine prise de parole d'Emmanuel Macron, mercredi 14 décembre 2021. Les aéroports craignent de nouvelles annonces pouvant compromettre la bonne dynamique de cette dernière année.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.