"Garçon chiffon", du haut-viennois Nicolas Maury, sélectionné au festival du film francophone d'Angoulême

Quatre longs métrages soutenus par la Région Nouvelle-Aquitaine seront présentés lors du prochain Festival du Film Francophone qui se tiendra à Angoulême du 28 août au 2 septembre. Parmi eux, "Garçon chiffon" de Nicolas Maury, tourné en partie à Limoges et en Haute-Vienne.
Nicolas Maury, répéré dans la série "Dix pour cent", est originaire de St Yrieix-la-Perche
Nicolas Maury, répéré dans la série "Dix pour cent", est originaire de St Yrieix-la-Perche © MaxPPP - Pierre Teyssot
Le Festival du Film Francophone d'Angoulême, qui se tiendra du 28 août au 2 septembre 2020, est l'un des rares festivals à pouvoir maintenir sa programmation cette année. La manifestation marquera la grande rentrée du cinéma en France, après les annulations des festivals au printemps et en été en raison de la crise sanitaire.

Parmi les films qui seront présentés au public, quatre longs métrages soutenus par la Régions Nouvelle-Aquitaine, qui ont la particularité d'être tous des premiers films.

"Garçon chiffon" est le premier long métrage de Nicolas Maury, réalisateur et comédien originaire de Saint-Yrieix-la-Perche en Haute-Vienne, révélé au grand public par la série "Dix pour cent" diffusée sur France 2.
Ce premier film, teinté d'autobiographie, raconte l'histoire d'un trentenaire qui peine à faire décoller sa carrière de comédien. Au casting, notamment : Nathalie Baye.

Il a été tourné en grande partie à Limoges et en Haute-Vienne en 2019

"Garçon chiffon" avait également été sélectionné pour le Festival de Cannes dont la 59ème édition, qui devait se tenir en mai dernier, a dû être annulée.

Les trois autres films soutenus par la Région Nouvelle-Aquitaine, qui seront présentés à Angoulême, sont : 
- "La Nuée" de Just Philippot, tourné dans le Lot-et-Garonne
- "De l'or pour les chiens", de Anna Cazenave Cambet, tourné en partie dans les Landes
- "Si le Vent tombe", de Nora Martirosyan, produit par une société basée en Gironde
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival du film francophone d'angoulême cinéma culture