Hommage : "Pierre de l'Opéra", le sdf-pianiste de la gare de Limoges est décédé

Ses airs au piano résonnaient régulièrement dans la gare de Limoges et sur TikTok, ses vidéos cumulaient plusieurs dizaines de milliers de vues. "Pierre de l'Opéra", de son vrai nom Jean-Pierre Koue Niate, est décédé ce mardi 8 novembre 2022 à l'âge de 43 ans.

Le hall de la gare de Limoges ne résonnera plus jamais comme avant. Jean-Pierre Koue Niate, plus connu sous le pseudonyme de "Pierre de l'Opéra", avait pour habitude de jouer sur le piano en libre service de la plus belle gare de France. Des airs qui étaient appréciés par les voyageurs à tel point que les Limousins n'ont pas été les seuls à pouvoir profiter de ces mélodies. 

Ces derniers mois, ses talents de pianiste s'étaient fait remarquer grâce à une vidéo postée sur le réseau social TikTok, cumulant près de 100 000 vues.

L'annonce du décès provoque l'émoi

Jean-Pierre Koue Niate a été retrouvé mort mardi 8 novembre 2022, dans une chambre d’hôtel du centre-ville de Limoges. D'après la police, son corps a été retrouvé en fin de matinée, mardi 8 novembre 2022, par le gérant de l'hôtel où il séjournait. Les forces de l'ordre et une équipe de SOS Médecins ont constaté le décès du pianiste dans des circonstances de "mort naturelle". Aucun élément n'étaye l'hypothèse d'une mort violente, selon les policiers, qui n'ont pas ouvert d'enquête

Pour les nombreuses connaissances de Jean-Pierre Koue Niate, l'annonce de ce décès soudain a fait l'effet d'un choc. Pour Cathy Grivet, vendeuse en zone Nord de Limoges, "Pierre de l'opéra était comme un membre de la famille". Elle se souvient des longues discussions sous l'abribus, près de l'opéra de Limoges, où le sans abri mélomane passait une partie de ses journées.

"Un soir, je suis passée à l'Opéra et il m'a présenté un ami", témoigne-t-elle. "Grâce à Pierre, j'ai rencontré celui qui est aujourd'hui mon petit ami." Cathy Grivet et son compagnon Killian Mberi ont tenu à rendre à leur ami un "dernier hommage".

Ce mercredi 9 novembre 2022, ils ont installé près de l'arrêt du bus un petit mémorial, composé de bougies et de photos du pianiste. 

"Son succès sur TikTok lui avait redonné beaucoup d'espoir"

Dans les rues de Limoges, nombreux sont ceux qui ont croisé le chemin de "Pierre de l'opéra". "Quand on le rencontrait, c'était comme si on le connaissait depuis 15 ans", rappelle Patrick, sans domicile fixe à Limoges. "Quand il se mettait au piano, c'était magique", ajoute-t-il. "Je sais que son succès sur TikTok lui avait redonné beaucoup d'espoir."

Passionné de musique, Jean-Pierre Koue Niate avait appris le piano en seulement quelques mois en s’exerçant à la gare de Limoges. En se produisant régulièrement devant les voyageurs, il venait gagner les quelques euros nécessaires pour dormir à l’hôtel.

Dans la chambre où il est décédé, les policiers ont retrouvé un clavier de synthétiseur qui lui permettait de s’entraîner au quotidien. Le seul objet qui comptait pour ce sans domicile fixe aux rêves désormais inachevés.

Dans la gare de Limoges, le souvenir de "Pierre de l'opéra" est encore bien présent. Leovan Haussard a l'habitude de jouer quelques notes au piano en attendant son train. "Souvent, on se mettait tous les deux derrière le piano pour jouer ensemble", rappelle le jeune homme la mine triste. "La dernière fois que nous nous sommes vus, il m'avait promis de m'apprendre un nouveau morceau." 

La police a retrouvé ce jeudi la famille de Jean-Pierre Koue Niate, pour organiser les obsèques de cet homme qui aura marqué de nombreux auditeurs en partance pour un voyage ou sur la toile.