Les espoirs du CSP Limoges en quête d'un titre pour clôturer une saison prometteuse

Auteurs d’une saison réussie collectivement, les espoirs du CSP Limoges ont rendez-vous à Nancy ce vendredi 24 mai pour les quarts de finale du Trophée du Futur. Une nouvelle occasion pour cette jeune équipe de déjouer les pronostics et de créer la surprise lors de ces phases finales.

Le doute plane toujours au-dessus des seniors du CSP Limoges. Le week-end de la Pentecôte n'a pas permis d'obtenir la signature de la propriétaire du club à l'offre de recapitalisation de Lionel Peluhet, énième rebondissement extra-sportif. Sur le plan sportif non plus, le CSP n’y était pas cette saison. L’équipe senior achève son année avec une triste 13ᵉ place (14 victoires - 18 défaites).

Pour retrouver le sourire, il faut se pencher du côté de l’équipe espoir du CSP Limoges. Au terme d’une saison pleine, les hommes de Matthieu Donnard se classent sixième dans l'élite, synonyme de place qualificative pour le Trophée du Futur, une compétition qui réunit les huit meilleures équipes espoirs françaises.

Des espoirs et une surprise

Un bilan positif (21 victoires - 13 défaites), et une sixième place qualificative pour le Trophée du Futur. La belle histoire des espoirs du CSP continue cette année. “Le début de saison a été assez logique, les résultats étaient cohérents, pas exceptionnels, mais il fallait que nos joueurs apprennent à jouer ensemble”, explique Matthieu Donnard, entraîneur des moins de 21 ans du CSP. “On a eu une grosse série de victoires en novembre et décembre puis une période difficile à cause des blessures, mais les gars se sont accrochés et je suis très fier de ce que nous avons accompli, résume-t-il.

"Les gars se sont accrochés et je suis très fier de ce que nous avons accompli"

Matthieu Donnard

Entraîneur des espoirs du CSP

Une jeunesse prometteuse

Après une quatrième place en 2021-2022 et une deuxième place en 2022-2023, cette sixième place semble être le signe d'une régression sur le plan sportif. Mais sur le terrain, plusieurs jeunes joueurs ont dû être intégrés dans l’équipe en fin de saison dernière. Un long processus. “C’était une saison extraordinaire parce que c’était le renouvellement d’une génération. Il y a eu une dynamique de groupe qui nous a permis d’aller au bout”, détaille Matthieu Donnard.

"C’était une saison extraordinaire parce que c’était le renouvellement d’une génération. Il y a eu une dynamique de groupe qui nous a permis d’aller au bout”

Matthieu Donnard

Entraîneur des espoirs du CSP

Une dynamique nouvelle qui a permis de créer un groupe soudé. Dans l’équipe, plusieurs joueurs sont encore scolarisés au lycée, d’autres suivent des cours à l’université de Limoges.

Des jeunes en sélection nationale

Symbole d’une année réussie, la présélection de cinq joueurs du club en équipe de France jeune. "C’est la première fois de l’histoire du club qu’on a autant de joueurs sélectionnés en équipe nationale”, clame Olivier Chaume, directeur du centre de formation du CSP. “C’est aussi l'accomplissement du travail du staff qui est au quotidien avec ces jeunes”, explique-t-il. Des jeunes espoirs prometteurs pour l’avenir du club. “On espère tous qu’un joueur, un de ces joueurs pourra jouer avec l’équipe professionnelle à Beaublanc”, conclut-il.

"C’est la première fois de l’histoire du club qu’on a autant de joueurs sélectionnés en équipe nationale"

Olivier Chaume

Directeur du centre de formation du CSP

Nancy, adversaire de taille

Ce matin, les espoirs du CSP s'entraînaient en vue de leur premier match du Trophée du Futur dans deux jours. Les Limougeauds affronteront Nancy, première équipe au classement des espoirs élite. Mais pas de quoi impressionner les jeunes du CSP. Ça va être le match le plus important de la saison, on va faire le maximum pour tout donner et remporter une belle victoire à Nancy”, affirme Gaspard Gaspard Gessat, capitaine de l'équipe Espoirs Limoges CSP.

On est une équipe jeune, nouvelle, je pense qu’on peut surprendre sur ce point-là. Nous, on ambitionne la victoire du trophée, ça ne va pas être facile, mais on peut le faire”, conclut-il. "On a envisagé tous les scénarios, le Trophée du Futur c’est l’aboutissement d’une saison", indique quant à lui Matthieu Donnard, entraîneur des espoirs du CSP. "Je suis plutôt content de jouer Nancy sur le premier match, il va avoir une salle comble, on a l’habitude de ce genre de match”, martèle-t-il.

Les espoirs du CSP ont rendez-vous ce vendredi 24 mai au Palais des Sports Jean Weille de Gentilly. Ils feront néanmoins le déplacement sans leur capitaine, blessé. Près de 6 000 personnes sont attendues sur les trois journées de compétition.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité