Mobilisation en faveur d'enfants scolarisés menacés d’expulsion

Manifestation symbolique cet après-midi à 14h30, place de la motte à Limoges. Une quarantaine de parents est venue défendre onze élèves scolarisés en Haute-Vienne, menacés d'expulsion dès la rentrée prochaine.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

En ce samedi 4 juillet 2015 qui marque le début des vacances scolaires, le syndicat enseignant SNUipp-FSU 87 organisait un rassemblement symbolique. A 14h30, place de la Motte à Limoges, une quarantaine de personnes, parents et enseignants, était dans la rue pour protester contre les mesures de reconduites à la frontière prononcées à l'égard de onze enfants scolarisés en Haute-Vienne. Ces élèves (de la maternelle au collège) sont menacés d'expulsion dès la rentrée prochaine.

Le sort de ces enfant et de leurs famille en suspens 

Une situation que dénonce plusieurs associations qui s'opposent à l'expulsion d'enfants scolarisés. Le MRAP et l'association des Sans-papiers de la Haute-Vienne ont lancé une pétition en ligne en soutien à ces familles immigrées résidant en France depuis plusieurs années, dont les enfants sont scolarisés dans différents établissements de Limoges. Ces associations s'appuient sur la Convention Internationale des Droits de l'Enfant qui stipule que : « l'intérêt des enfants doit primer sur l'intérêt général ». Elles demandent l'annulation de ces décisions afin " de permettre à ces enfants de continuer à vivre en France avec leurs parents et avec nous, dans la dignité".