Municipales 2020 à Limoges : Emile-Roger Lombertie (LR), candidat à sa propre succession

Émile-Roger Lombertie sera candidat à sa propre succession. Le maire (LR) de Limoges l'a annoncé officiellement le 17 décembre 2019.
Il brigue donc un deuxième mandat, après avoir, en 2014, fait basculer la ville à droite. 

Émile-Roger Lombertie briguera un second mandat en 2020. Le maire (Les Républicains) de Limoges l'a annoncé officiellement ce mardi 17 décembre 2019 lors d'une réunion publique qui s'est tenue à Ester Technopole. Dans la salle, entre 400 et 500 personnes. 

 
 
On ne peut pas dire que le suspens ait été à son comble. Même s'il s'agit d'une officialisation, cette candidature aux municipales de mars 2020 n'est guère une surprise. Le 10 décembre dernier, interrogé sur la durée du chantier de rénovation de la Place de la République, le maire ne cachait pas vraiment ses intentions. 
 

Dans son discours le maire sortant candidat à sa propre succession a rappelé son bilan et évoqué l’avenir avec un slogan : « Nous continuerons ce que nous avons commencé ».
 


Il a bien sûr développé son argumentaire sur la sécurité, l’éducation, la culture et le social, mais tout au long de la soirée, l’édile limougeaud a particulièrement insisté sur les questions d’environnement.

Qu’on se le dise, Emile-Roger Lombertie ne veut pas rater le train de l’écologie. Il a d’ailleurs surpris tout le monde en présentant à ses côtés Marie-Anne Robert-Kerbrat, une élue communautaire ancienne militante des verts qui avait rejoint Alain Rodet au moment de sa défaite. Désormais soutien du maire sortant elle a la dent dure avec ses anciens colistiers.
 


En septembre 2019, l'UDI avait fait connaître sa volonté de voir le maire de Limoges se représenter. En novembre, c'était au tour de Guillaume Guérin, le patron de LR en Haute-Vienne de sortir de sa réserve et d'appeler Emile Roger Lombertie à se représenter. 

L’objectif de la liste d’Emile-Roger Lombertie est de rassembler à droite. Objectif atteint. A Ester, devant les militants,  l’UDI, le MODEM et le Radical Vincent Léonie étaient là pour le soutenir.

Lors de la soirée, seule la question d’une alliance, ou pas, avec La République en Marche demeurait sans réponse.

Guillaume Guérin, le « nouveau » directeur de campagne du candidat Lombertie annonçait que la liste serait définitivement bouclée dans la deuxième quinzaine de janvier.
 


Il confiait aussi, l’œil gourmand, qu’au-delà de la mairie de Limoges, c’est bien l’agglomération que la droite convoitait en mars prochain.

Il s'agit de la seconde candidature officielle à la mairie de Limoges après celle de Thierry Miguel qui conduira une liste de gauche. 
En 2014, Émile-Roger Lombertie avait battu le socialiste Alain Rodet et conquis la mairie de Limoges (45.07 %), une ville tenue par la gauche depuis 1944. 
 


 
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité