"Paysanne", vache limousine vendue 9700 euros au concours Label Rouge du Salon de l'Agriculture

Le Salon de l'Agriculture bat son plein avec un rendez-vous important ce lundi 26 février pour les éleveurs du Limousin : la vente aux enchères de la vache Limousine Label Rouge. Avec la Haute-Vienne en tête cette année, même si les records des années précédentes n'ont pas été atteints. Mais l'objectif était, cette année, d'informer le consommateur sur les prix de vente.

C'est une tradition qui se déroule toujours le troisième jour du Salon, à partir de 14 heures, Porte de Versailles : la vente aux enchères de la vache limousine.

Cette année, pour cette 18ᵉ édition, dix animaux étaient présentés, des vaches de boucherie spécialement sélectionnées et proposées à la vente aux distributeurs engagés en bœuf Limousin Label Rouge, gage de qualité de viande, selon les professionnels du SIA. Une enchère qui permet à ces professionnels de la boucherie de montrer leur soutien à l'élevage et de bénéficier ensuite de la renommée du Salon, de retour dans leur établissement. 

Cette année, après deux heures et demie d'enchères, toutes les bêtes ont été vendues et l'enchère la plus importante a été remportée par la Boucherie Lacheny installée à la Jonchère Saint-Maurice pour 9 700 euros. Cet établissement de Haute-Vienne repart donc avec cette vache de quatre ans, issue du GAEC Rouvelaud à Saint-Martin-Terressus.

Si le prix est important, ce n'est toutefois pas un record pour cette vente prestigieuse. Par le passé, un animal avait, en effet, été adjugé pour un montant dépassant les 20 000 euros. Mais l'essentiel n'est pas là, au contraire, selon Jean-Marc Escure, directeur de Limousin Promotion, contacté par téléphone : "On ne court pas après les records. Ce qu'on veut, c'est qu'une vente soit homogène avec des prix corrects correspondant aux bêtes... Et aussi, de faire passer un message aux consommateurs."

Le professionnel nous confirme que la vente du jour a permis une bonne moyenne de vente à 8 200 euros par animal lors de ces enchères 2024, des prix qui ne correspondent pas à la réalité du marché. "Actuellement, on est plutôt à six euros le kilo, soit 4000 euros par vache de ce type."

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité