Prix de l'énergie : très cher hiver chez Limoges Habitat

Publié le
Écrit par Nina Santi avec Laurence Ragon
durée de la vidéo : 02min 05
Limoges Habitat, premier bailleur social du Limousin compte 13 000 logements sociaux. ©Carole Maillard/ France Télévisions

Certains ont déjà allumé le chauffage, d'autres repoussent au maximum ce moment pour alléger la facture. Limoges Habitat, premier bailleur social du Limousin, anticipe déjà les hausses. Certains locataires appréhendent l’abaissement du chauffage collectif à 19 degrés.

En cette fin du mois de septembre, les températures se sont largement rafraîchies et il fait froid chez Christelle Pepo Makengo, résidente du Sablard avec ses quatre enfants. Son bailleur, Limoges Habitat, se prépare déjà à la hausse du prix de l'énergie

19 degrés maximum

Limoges Habitat anticipe l'augmentation du prix de l'énergie en annonçant abaisser le chauffage collectif de ses résidences à 19 degrés cet hiver. Cette annonce ne laisse pas indifférents les habitants du Sablard : 

Il fait déjà froid, les personnes âgées elles ont froid, mais bon on attend et on verra bien comment ça se passe

Une résidente des Sablards (87)

J'ai un chauffage d'appoint depuis quelque temps

Une habitante du Sablard (87)

Des règles encadrent néanmoins les logements. "Le logement HLM dépend du code de l’énergie donc pas moins de 19 degrés. La nuit, entre 23 heures et 5 heures du matin, on peut l'ajuster à 17 degrés," assure Catherine Mauguien-Sicard, la présidente de Limoges Habitat. 

50% des logements chauffés par le réseau de chaleur urbain

Le premier bailleur social, Limoges Habitat, compte 13 000 habitations à loyers modérés. La moitié est chauffée via le réseau de chaleur urbain. En effet, le nord de Limoges est chauffé par l'usine d'incinération de Beaubreuil qui produit de la chaleur en incinérant les déchets, quant au sud de l'agglomération, il est chauffé par la centrale de Biomasse du Val de l'Aurence.

Mais plus de 2 000 logements du parc social restent chauffés collectivement  au gaz. La facture finale se chiffre en millions d’euros alors le bailleur étudie chaque appel d'offre.  

"Les appels d'offres, on peut les optimiser pour que les prix soient plus compétitifs. A l'époque, on pouvait avoir recours à des prix fixes, aujourd'hui ce n’est plus possible sinon le prix serait à des niveaux trop élevés. Du coup, on a recours à des prix indexés sur des marchés de gros européens qui ont l'avantage d’être plus bas même s'ils ne protègent pas des hausses," détaille Simon Revel, responsable de la stratégie énergétique à Limoges Habitat. 

15% de hausse pour les résidents HLM

Les locataires de Limoges Habitat chauffés au gaz collectif verront leurs provisions de charges augmenter de 15 %. C'est le cas de Christelle Pepo Makengo qui élève seule, dans son appartement, ses 4 enfants.

Cette augmentation correspond à un étalement sur l'année du coût de l'énergie : "l'idée c’était de répartir durant l'année de façon à ce que les locataires n'aient pas une facture très très élevée en fin d'année pour régularisation de charges," explique Catherine Mauguien-Sicard, la présidente de Limoges Habitat. 

Une hausse amèrement accueillie par Christelle Pepo Makengo, qui appréhende déjà de recevoir ses factures : 

Avant je payais 57 euros, maintenant je paye 69 euros, rien que pour l’électricité

Christelle Pepo Makengo

Résidente aux Sablards (87)

Bien que cette locataire bénéfice du bouclier tarifaire instauré par le gouvernement,  elle n'a aucun moyen de gérer sa consommation alors elle cherche des moyens pour tenter d’alléger ses charges :

"J'essaye de faire tourner les machines à laver le soir par rapport aux heures creuses, si ça ne dérange pas les voisins non plus car c'est ça aussi le problème. Quand on sort, on essaie de débrancher un peu tout et d'éteindre souvent les lumières," détaille Christelle Pepo Makengo. 

340% d'augmentation pour le budget énergie 

Le budget de Limoges Habitat pour le chauffage de ses différentes structures (centre technique, siège social, agences...) passera de 25 000 euros à 110 000 euros, soit une hausse de 340%. 

La présidente annonce remettre le chauffage en marche "dans les jours qui viennent" sans préciser une date. Toutefois, le bailleur social reste sensible aux besoins de ses différents locataires : "on pense à nos personnes âgées, aux familles qui ont des bébés et aux gens qui télé-travaillent à domicile aussi" souligne t-elle. 

 

durée de la vidéo : 02min 41
Sur le plateau de France 3 Limousin le 27/09/22 ©France Télévisions

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité