Quand les éleveurs sont à Paris, qui s’occupe de la ferme ?

La vie de la ferme pendant le salon
Philippe Deshoulière, éleveur à Saint-Martin-Terresus, a vendu une vache 12000 euros lundi 27 février au salon de l’agriculture. Pourtant, il ne pourra se libérer que demain pour aller à Paris. Car pendant le salon, la vie continue dans les exploitations. - f3 limousin - Marion Banchais, Noelle Vaille, Sophie Spielvogel

Philippe Deshoulière, éleveur à Saint-Martin-Terresus, a vendu une vache 12000 euros lundi 27 février au salon de l’agriculture. Pourtant, il ne pourra se libérer que demain pour aller à Paris. Car pendant le salon, la vie continue dans les exploitations.

Par Franck Petit

La vente aux enchères des limousines est la plus ancienne du salon de l’agriculture. Et c’est un éleveur de Saint-Martin-Terresus qui a bénéficié de la meilleure offre ce lundi. Joyeuse a été vendue pour 12 000 euros à un restaurant de Limoges. La bête a 3 ans et pèse 1,64 tonnes. Une vingtaine d’acheteurs étaient présents devant un public Parisien nombreux, en plein cœur du hall principal du parc des expositions de la porte de Versailles.

Joyeuse, vendue pour 12000 euros / © Samuel Chassaigne
Joyeuse, vendue pour 12000 euros / © Samuel Chassaigne

Philippe Deshoulière était lui dans sa ferme en Limousin. Il ne partira que demain matin avec deux de ses animaux. Il lui est impossible d’être à Paris pendant toute la durée du salon en pleine période de vêlage.

Sur le même sujet

Portrait de Géraldine Blanquet, maire de Surdoux

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne