Financé par l'Union européenne et coordonné par l'Office international de l'Eau (OiEau), le projet "InnWater" doit améliorer et développer les innovations dans la gestion des ressources en eau.

Réunis pendant deux jours à Limoges, les experts venus de six pays européens (France, Hongrie, Espagne, Italie, Suède et Royaume-Uni) s'apprêtent à lancer "InnWater". Au cours de trois prochaines années, les partenaires impliqués dans ce projet doivent répertorier et réfléchir à la mise en place des innovations permettant une meilleure gestion de la ressource en eau. Un enjeu majeur dans les prochaines décennies.

Pendant toute la durée de ce programme, les experts vont suivre des pistes qui permettront de définir les orientations des politiques publiques :"quels conseils peut-on donner au niveau européen, au niveau national, au niveau communal pour améliorer la gestion de la ressource en eau ? C'est l'enjeu de ce projet. Au final, il faudra aboutir à des résultats concrets pour garantir que l'eau du robinet coule en permanence. Il faudra mieux anticiper les sécheresses, mieux répartir la ressource entre tous les usagers, eau potable et agriculture", confie Eric Tardieu, le Directeur général de l'Office international de l'eau.

Une plateforme pour mieux comprendre les enjeux de la gestion de l'eau

Ce projet doit également aboutir à la création d'une plateforme technique et pédagogique qui fournira des outils de simulations et des solutions aux acteurs de la société ainsi qu'aux politiques :"cela permettra aux décideurs locaux de comprendre comment on calcule au mieux le prix de l'eau par exemple", rajoute le Directeur de l'OiEau.

Le résultat de ce travail d'experts doit permettre de sécuriser l'approvisionnement en eau dans les années à venir, en profitant de l'expérience des pays participants. Des sites pilotes seront développés en Europe pour tester et mettre en application les innovations retenues dans ce projet "InnWater". En France, c'est La Réunion qui a été choisie pour accueillir l'un de ces sites.