Sanglier à adopter : la petite annonce qui fait le buzz

Réno trouvera-t-il une famille d'accueil ? / © Emmanuel Braud - France 3 Limousin
Réno trouvera-t-il une famille d'accueil ? / © Emmanuel Braud - France 3 Limousin

Vendredi 29 septembre 2017, nous avons partagé avec vous l'histoire de Réno, un sanglier recueilli en 2010 par un couple de Limoges et dont les propriétaires souhaitent se séparer. Vous avez été plus de 400 à participer à la discussion et parmi vos commentaires, de vraies propositions d'adoption.

Par Hélène Abalo

"J'ai reçu des messages de Reims ou du Mont Saint-Michel, mais j'aimerais autant que Réno reste en Limousin". Josiane Poulain a reçu plusieurs propositions d'adoption pour son sanglier et nous en avons également recensé une bonne poignée sur notre page Facebook.

Réno, c'est un sanglier de 140 kilos ! Josiane et son mari l'élèvent depuis 10 ans. Si cela a commencé au biberon, l'animal a bien grandi depuis. Le couple est aujourd'hui séparé, la maison de Limoges est vendue et le nouvel occupant n'a aucune envie de garder le suidé dans son jardin.

Vendredi 29 septembre, nous avons donc réalisé un reportage pour relayer un appel : trouver un nouveau propriétaire pour Réno. Pendant tout le weekend, vous avez été, sur notre page Facebook, près de 60 000 à regarder ce reportage, et plus de 700 à le commenter. Parmi ces commentaires et les messages que nous avons reçus, des suggestions farfelues teintées parfois d'humour noir : "J'ai de la place dans le congélateur…" nous écrit un internaute. "J'en ferai du pâté", nous propose un autre. Plus sérieusement, plusieurs personnes se sont montées intéressées : "J'ai de la place et j'ai déjà des cochons !"



Un parc de chasse privé…

Mais parmi tous ces messages, celui d'Aurélien de Brem a retenu notre attention, et celle de Josiane. Ce gérant d'un domaine privé de chasse en Haute-Vienne, a, dès le lendemain de notre reportage, effectué les premières démarches auprès de la Direction Départementale du Territoire, pour obtenir les autorisations nécessaires afin de récupérer Réno. Vous avez dit chasse ?! Le sanglier servira-t-il de gibier ? "Non, nous assure Aurélien. Si l'animal est en bonne santé, ce sera pour en faire notre mascotte !"

La propriétaire du sanglier ne semble pas insensible à la proposition. Elle va prendre, dans les jours qui viennent, rendez-vous avec Aurélien pour visiter le domaine. Affaire à suivre…


Sur le même sujet

Foie gras : pas de hausse des importations en 2017

Près de chez vous

Les + Lus