SOS Médecins renonce à intervenir dans une partie du quartier de La Bastide à Limoges

SOS Médecins a pris une décision radicale : ne plus se rendre pour l'instant, dans une partie du quartier de la Bastide à Limoges. Dans un courrier daté 14 septembre l'association évoque un sentiment d'insécurité et relate deux événements qui ont précipité cette décision.

Le véhicule d'un médecin dépouillé en juin 2015, le caillassage récent d'une autre voiture, c'en est trop pour SOS Médecins de Limoges. Dans un courrier du 14 septembre 2015 adressé au Conseil de l'Ordre des Médecins de Haute-Vienne, l'association fait savoir que ses praticiens ne rendront plus dans une partie du quartier de la Bastide à Limoges. Ainsi est-il précisé que dans la partie terminale de la rue Pissaro, "les appels provenant des immeubles 46 - 48 - 52 - 56 - 51 - 53 - 55 - 57 - 59 - 61 et 63 ne seront plus acceptés par (notre) association sauf demande urgente du SAMU/Centre 15 avec sécurisation de la visite par la police".


Question de sécurité

Les médecins reconnaissent ne pas vouloir prendre en otage la population, mais ils ne peuvent plus exercer avec ce sentiment d'insécurité qui règne dans ce qu'ils appellent une "zone de non droit".

Et SOS médecins de rappeler "le SAMU, les Ambulances et Pompiers n’interviennent qu’avec la présence de force de l’ordre (...) il est hors de question de mettre en danger les médecins de l'association." Cette mesure qui se veut provisoire devrait être appliquée au moins jusqu'à la fin de l'année.


Reportage de Franck Petit et Christian Chauleau.

IntervenantsFrédéric Gilly, SOS Médecins, Azedine Chouay, président du club de football de la Bastide, et Emile-Roger Lombertie, maire de Limoges.
durée de la vidéo : 00h02mn04s
Reportage de Franck Petit et Christian Chauleau. \ Intervenants : Frédéric Gilly, médecin, Azedine Chouay, président du club de football de la Bastide, et Emile-Roger Lombertie, maire de Limoges. ©INA

 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité