Un anniversaire en capitale pour l’association des Limougeauds de Paris

Publié le

L'association des Limougeauds de Paris fêtait dignement sa première année d'existence mercredi 28 septembre, sur les Champs-Elysées. Avec des grands noms du sport, de la TV et de l'industrie.

La plus belle avenue du monde, les Champs Elysées, la boutique de luxe d’un célèbre chausseur, Weston, un chef étoilé, Gilles Dudognon, venu de Nieul pour le buffet : pour célébrer son premier anniversaire, l’association des Limougeauds de Paris a vu les choses en grand. Il le fallait pour accueillir les quelques 250 invités originaires de Haute-Vienne et travaillant dans la capitale française.

Comme les Auvergnats, les Aveyronnais, les Bretons et les Corréziens, les Limougeauds exilés se devaient de posséder une structure parisienne pour construire un réseau d’influences, rappeler l’attachement.

La diaspora limougeaude est très diverse

 

Ce mercredi soir, parmi les personnes présentes : François Gay-Belille, président Europe de Coca-Cola ; Patrice Carmouze, animateur télé, Lionel Chamoulaud, journaliste ; Nicolas Deschaux, président de la Fédération Française des Sports Automobiles ; Stéphane Boury, responsable des arrivées des étapes du Tour de France ; Dimitri Swarzewski, rugbyman et Olivier Dacourt, footballeur, tous deux diplômés du  centre de droit et d’économie du sport structure - reconnue mondialement et créée par Jean-Pierre Karaquillo. Sans compter une multitude de salariés d’Air France, LVMH, Hermès, de l’Institut Pasteur, mais aussi des avocats, un restaurateur, des créateurs de start up ou d’étudiants…

Vice-président de l'association, Frédéric Tharaud est ravi de l'affluence : "une forte adhésion, on est assez surpris et heureux. Ne serait-ce que se rassembler, les gens adhèrent, il y a beaucoup de gens qui nous écrivent... On est en train de fédérer tout cela et de monter des rendez-vous.. Cela permet de se connaître, de se connecter". 

"Esprit de famille"

Parmi les animateurs de la soirée, un figure du service sports de France Televisions, Lionel Chamoulaud : "j'ai grandi à Limoges, ma maman habite toujours à Limoges, mes amis d'enfance sont des Limougeauds aussi... Et le basket a permis une embellie extraordinaire pour cette ville", a-t-il tenu à rappeler. 

Dans l'assistance, d'anciens sportifs de haut-niveau rappelaient combien leur passage au CDES a créé des liens. L'ancien footballeur professionnel Olivier Dacourt confirme : "on était la promo 7 et on se voit, on organise des weekend ensemble, il y a un esprit de famille".

Dans leurs discours, Guillaume Guérin et Sylvie Rozette, président et vice-présidente de Limoges Métropole ont salué cette association dont l'un des objectifs est de rappeler comment à Paris, tous les Limougeauds ou néo-Limougeauds peuvent et se doivent de défendre leur territoire d’origine.

L’association a aussi pour objectif de favoriser l’intégration de Limougeauds cherchant un emploi en région parisienne. C’est d’ailleurs une des raisons d’être de ce réseau. DRH chez Simplebo, Isabelle Bignaud avoue ne pas être insensible aux CV venus de chez elle :  "bien sûr que quand je vois qu'il vient de Limoges, ça passe dans mes favoris, c'est un petit biais cognitif, quoi !"

On a quelque chose en commun, qui nous unit. Pourquoi ne pas le faire partager, pour rayonner ? C'est ça l'idée. 

Cédric de La Chapelle, chef d'entreprise

Après les discours, durant plusieurs heures au milieu des rayons de chaussures et de sneakers du chausseur limougeaud, les discussions se sont enchaînées, chacun distribuant sa carte de visite pour enregistrant un numéro de téléphone pour construire ensuite des liens.

Les Limougeauds de Paris n’ont donc pas fini leur marche pas à pas à la conquête de Paris.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité